BFM Business

Le géant de la chimie Ineos veut construire deux usines de gel hydroalcoolique en dix jours

James Ratcliffe pourrait laisser tomber le Team Ineos

James Ratcliffe pourrait laisser tomber le Team Ineos - Icon Sport

Propriété du milliardaire britannique Jim Ratcliffe, le groupe va installer son site à Middlesbrough dans le nord-est de l'Angleterre. Un projet similaire va aussi prendre forme en Allemagne.

Le groupe de chimie Ineos du milliardaire britannique Jim Ratcliffe a annoncé mardi qu'il allait lancer la construction en dix jours au Royaume-Uni d'une usine de fabrication de gel hydroalcoolique pour lutter contre la pandémie de coronavirus.

Cette usine sera située à Middlesbrough dans le nord-est de l'Angleterre et devrait produire un million de bouteilles par mois, selon un communiqué.

Ineos, qui mènera un projet similaire en Allemagne, entend répondre à la pénurie de gel antibactérien en Europe et dit qu'il fournira gratuitement les hôpitaux. Il entend approvisionner par ailleurs les écoles, lieux de travail, les pharmacies et les supermarchés.

Une brasserie se met aussi au gel hydroalcoolique

"Ineos est le plus grand fabricant en Europe d'ingrédients pour les gels hydroalcooliques. Nous construirons deux usines au Royaume-Uni et en Allemagne en dix jours pour en produire de manière substantielle", a déclaré Jim Ratcliffe, fondateur et président du conseil d’administration du groupe.

Ineos indique que ses usines tournent déjà à pleine capacité pour fabriquer les ingrédients que sont l'alcool isopropylique et l'éthanol.

Au Royaume-Uni, plusieurs entreprises comme le brasseur BrewDog ont réorienté leur production vers le gel hydroalcoolique et commencé à livrer aux hôpitaux. En France, c'est LVMH qui s'est lancé dans la production de gel. 

Thomas Leroy avec l'AFP