BFM Business

LafargeHolcim revoit sa structure de direction

Lafargeholcim revoit son organisation

Lafargeholcim revoit son organisation - Thomas Salmon - AFP

Le cimentier franco-suisse a changé son organisation en s'appuyant davantage sur les directeurs régionaux. Un modèle qui se rapproche de celui de Sika, l'ancienne entreprise de son numéro un Jan Jensich.

LafargeHolcim, géant suisse des matériaux de construction, a annoncé vendredi une réorganisation de la structure de sa direction, avec notamment la nomination de deux nouveaux directeurs régionaux.

Le conseil d'administration a voulu mettre en place une structure "davantage tournée vers les marchés et plus agile", a indiqué le groupe dans un communiqué, soulignant que "les pays auront la responsabilité de leurs résultats".

De nombreux analystes s'attendaient à ce que le nouveau patron, Jan Jensich, procède à une réoganisation pour répliquer la formule qui avait contribué au succès de Sika.

Basé sur le modèle de Sika

Jan Jenisch avait quitté ce groupe suisse de chimie de spécialistes pour reprendre début septembre la direction de LafargeHolcim, après la démission d'Eric Olsen, son précédent directeur général, alors que le groupe a été secoué par le scandale autour de la Syrie.

Le groupe suisse de chimie de spécialités Sika accorde une grande autonomie à ses directeurs régionaux et locaux, pour leur permettre de prendre des décisions les plus adaptées aux besoins de chaque marchés.

En pratique, la direction de Lafarge Holcim s'articulera autour de cinq directeurs régionaux. Les trente principaux pays rapporteront directement au comité exécutif, qui sera réduit à 9 membres, a précisé LafargeHolcim, ajoutant que ces changements seront effectifs à partir du 1er janvier.

Le groupe a dans la foulée procédé à un réalignement du découpage géographique, rangeant notamment le Mexique dans la région Amérique latine, et non plus dans la région Amérique du Nord comme jusqu'à maintenant.

Avec cette réorganisation, la direction de la région Europe sera confiée au franco-roumain Marcel Cobuz, 47 ans, en poste chez LafargeHolcim depuis 2000, qui va succéder à Roland Köhler, son actuel responsable qui a décidé de faire valoir ses droits à la retraite.

La région Amérique du Nord sera elle confiée au canadien René Thibault, 51 ans, en poste au sein du groupe depuis 1989, pour remplacer Pascal Casanova qui a décidé de quitter l'entreprise

J.M. avec AFP