BFM Business

General Electric va devenir encore plus Français

General Electric, après avoir racheté les activités énergies d'Alstom, va installer le siège mondial de ses activités "énergies renouvelables" en France.

General Electric, après avoir racheté les activités énergies d'Alstom, va installer le siège mondial de ses activités "énergies renouvelables" en France. - Sebastien Bozon - AFP

Le géant américain, qui a racheté les activités énergie d'Alstom, a annoncé ce mercredi 11 mars qu'il implanterait le siège mondial de ses activités d'énergies renouvelables à Paris.

Déjà très implanté en France, General Electric va l'être encore plus. Le conglomérat américain qui a obtenu l'année dernière de racheter les activités énergie d'Alstom, a annoncé ce mercredi 11 mars son intention d'implanter le siège mondial de ses activités d'énergies renouvelables en France. 

Le siège de son futur pôle dédié aux énergies renouvelables, qui pilotera notamment les co-entreprises que l'Américain mettra en place avec Alstom dans le cadre du rachat de sa branche énergie, sera ainsi logé dans l'Hexagone, a déclaré un des responsables du groupe.

Le géant américain "a décidé de regrouper l'ensemble des actifs de General Electric et d'Alstom dans le secteur des énergies renouvelables au sein d'une entité unique qui rendra directement compte au président directeur général, Jeffrey Immelt. Cette activité énergies renouvelables sera basée à Paris et sera dirigée par Jérome Pécresse", actuel vice-président d'Alstom en charge de la branche "Renewable Power", a déclaré Mark Hutchinson, dirigeant de GE et responsable de l'intégration des actifs énergie d'Alstom.

Avant même d'avoir racheté une partie d'Alstom, le géant américain GE, qui opère dans les ampoules électriques, l'électroménager, les moteurs d'avions et les infrastructures pour le secteur de l'énergie, était déjà plus implanté dans l'Hexagone que certains groupes français.

Le groupe s'y développe depuis plus de quarante ans. Il s'y est installé dans les années 70 pour nouer un partenariat avec Safran dans la conception d'avion. Une collaboration à l'origine d'une des "plus grosses success story mondiale de l'industrie" explique-t-on au sein du groupe.

Depuis, l'Américain n'a pas de cessé de grossir en France, où il emploie aujourd'hui plus de 10.000 salariés, répartis sur une dizaine de sites. La quasi-totalité des activités du groupe sont représentées en France, que ce soit dans la santé, les transports, ou l'énergie.

De ses sites français, General Electric exporte chaque année pour plus de 4,5 milliards d'euros. "Nous nous sentons quasiment français" répètent régulièrement les responsables du groupe. Patrick Kron, le PDG d'Alstom, avait d'ailleurs annoncé sur BFM Business fin 2014 que de nouveaux centres de décisions du groupe allaient voir le jour en France.

N.G. avec agences