BFM Business

GE serait prêt à céder pour 3 milliards de dollars une usine de moteurs industriels

Le groupe financier Advent aurait donc coiffé sur le poteau l'industriel Cummins.

Le groupe financier Advent aurait donc coiffé sur le poteau l'industriel Cummins. - Sébastien Bozon - AFP

Cette vente fait partie du plan de restructuration mené par le patron de General Electric qui prévoit 20 milliards de dollars de cessions d'actifs et la suppression de milliers d'emplois.

Le conglomérat américain General Electric s'apprêterait à céder une unité de fabrication de moteurs industriels au groupe de capital-investissement Advent International pour au moins 3 milliards de dollars, rapporte dimanche le Wall Street Journal.

L'accord pourrait être annoncé lundi, croit savoir le quotidien, de source proche du dossier. Le groupe financier Advent aurait donc coiffé sur le poteau l'industriel Cummins qui était aussi sur les rangs pour le rachat de cette division moteurs industriels à gaz (marques Jenbacher et Waukesha).

Cette opération ferait partie de la vaste reprise en main du géant industriel par son PDG John Flannery, qui prévoit un plan de restructuration avec quelque 20 milliards de dollars de cessions d'actifs ainsi que la suppression de milliers d'emplois.

Symbole de la perte d'influence du groupe industriel, General Electric a été éjecté la semaine dernière de l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average (DJIA).

GE a été durement affecté pendant la crise de 2008 alors qu'une grande partie de ses activités était dans le domaine des services financiers aux consommateurs.

Des paris ratés dans l'énergie, marqués par le rachat en 2014 d'une grande partie du fleuron français Alstom, ont ensuite créé des difficultés.

Récemment, General Electric a annoncé fusionner ses activités de transport avec l'équipementier ferroviaire américain Wabtec.

J.-C.C. avec AFP