BFM Eco

De Rugy: "l'EPR de Flamanville n'a pas encore reçu l'autorisation pour être mis en service"

Le ministre de l'Ecologie et du développement durable a reconnu qu'EDF ne lui a toujours pas donné de date pour la mise en service de Flamville, qui cumule plus de 8 années de retard. "La date de 2020 n'a pas encore été confirmée", a précisé François de Rugy.

14 réacteurs nucléaires doivent être fermés d'ici 2035, dont deux en 2020, a rappelé ce matin François de Rugy sur BFMTV. Mais si la feuille de route des fermetures semble être tenue, celle concernant la mise en service des EPR est toujours aussi floue. "L'EPR qui est en court de construction à Flamanville n'a pas encore reçu l'autorisation de la part de l'Autorité de sûreté du nucléaire pour être mis en service", a expliqué le ministre de l'Ecologie et du développement durable.

"EDF n'a toujours pas été en mesure de nous donner une date. Auparavant on nous disait 2020, mais cela n'a pas encore été confirmé. Cela pèse sur la production d'électricité en France, reconnaît le ministre. Le projet a pour l'instant cumulé hui ans de retard. Le coût de la construction avait initialement été estimé à 3,3 milliards d’euros, il a à ce jour dépassé les 10 milliards d'euros.

Impossible dans ces conditions de fermer les centrales à charbon. "Mais nous allons le faire autant que ce peut d'ici 2020, ça c'est notre objectif", s'est engagé François de Rugy "sous réserve de la sécurité d'approvisionnement en électricité".