BFM Business

DCNS candidat au méga contrat australien

DCNS participe à un contrat de 34 milliards d'euros

DCNS participe à un contrat de 34 milliards d'euros - Stéphane de Sakutin - AFP

Le groupe français de défense naval participe à l'appel d'offre de l'Australie qui doit renouveler sa flotte de sous-marins furtifs. Le montant en jeu: 34 milliards d'euros.

C'est tout simplement le plus gros contrat de l'histoire du secteur. L'Australie a doit renouveler et moderniser sa flotte de sous-marins furtifs, prévoyant ainsi l'acquisition de 20 bâtiments.

Le montant du contrat: 50 milliards de dollars australiens, soit pas moins de 34,4 milliards d'euros. Vendredi, Canberra a révélé la composition de la commission qui supervisera l'appel d'offres et évaluera les dossiers des différents candidats.

Parmi eux: le français DCNS et l'allemand ThyssenKrupp Marine Systems ainsi qu'un consortium mené par l'Etat japonais avec Mitsubishi Heavy Industries et Kawasaki Heavy Industries.

Un processus long de dix mois

La commission consultative sera composée de l'ancien secrétaire américain de l'ancienne juge australienne Julie Anne Dodds-Streeton, l'avocat Ron Finlay et l'ancien dirigeant de BAE Systems Jim McDowell et de l'ancien secrétaire d'Etat américain à la Marine, Donald Winter.

La présence de ce dernier devrait être vue comme un élément favorisant le Japon qui a le soutien des Etats-Unis pour remplacer les sous-marins de la classe Collins australiens, basés sur les sous-marins de 4.000 tonnes de la classe Soryu.

La commission supervisera le "processus d'évaluation compétitive" pendant dix mois, après quoi le département de la Défense conseillera le gouvernement sur les candidats préférés.

J.M. avec Reuters