BFM Business

Dassault ne vendra pas de Rafale au Brésil

C'est finalement le Grippen NG de Saab qui a damé le pion au Rafale de Dassault et au F18 de Boeing au Brésil.

C'est finalement le Grippen NG de Saab qui a damé le pion au Rafale de Dassault et au F18 de Boeing au Brésil. - -

Brasilia a rendu sa décision définitive, mercredi 18 décembre, sur l'appel d'offres pour des avions de combat pour son armée. C'est Saab qui remporte le marché, au grand dam de Dassault Aviation et de son Rafale.

L'armée brésilienne volera sur des avions de combat Gripen NG, construits par le Suédois Saab, a annoncé le porte-parole du gouvernement ce mercredi 18 décembre.

Le contrat devrait représenter au moins quatre milliards de dollars (2,9 milliards d'euros), pour 36 avions destinés à moderniser sa flotte de combat, sans compter les contrats de services et autres qui suivront.

"Bons résultats" à attendre en Inde et dans le Golfe

Dassault Aviation et son Rafale et Boeing et son F-18 qui figuraient également dans la short list, n'ont donc pas été retenus. Les analystes tablaient pourtant sur un duel entre les deux, sans tenir compte du Suédois.

Une grosse déception pour le Français dont le modèle d'avion de combat n'a jamais réussi à s'exporter jusqu'à maintenant. François Hollande, en visite au Brésil la semaine dernière, avait soutenu en personne la candidature de l'industriel français. Sans succès.

En revanche, Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, a affirmé ce jeudi 19 décembre sur Europe 1, que "de bons résultats" étaient attendus en Inde et dans le Golfe.

N.G. avec agences