BFM Business

Carburant: malgré les promesses de l'exécutif, les difficultés persistent

"Même si Manuel Valls s’est dit déterminé à éviter une pénurie de carburant, de nouveaux blocages font craindre des difficultés d’approvisionnement à la pompe cette semaine."

Alors que le bras de fer se poursuit entre les manifestants contre la loi Travail et le gouvernement, les automobilistes éprouvent toujours des difficultés pour faire le plein de carburant.

Et le blocage, cette nuit, du dépôt de Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) ne devrait pas arranger la situation. Plusieurs centaines de militants CGT bloquent en effet le site, rejoignant ainsi les actions pratiquées depuis plusieurs jours dans le nord et l'ouest du pays.

Des manifestants qui ne devraient pas tarder à voir les forces de l’ordre intervenir, si l’on en croit Manuel Valls. Le Premier ministre a en effet assuré que les autorités allaient "continuer à évacuer un certain nombre de sites et notamment les dépôts", au cours d'une interview dimanche sur BFMTV et la chaîne israélienne i24 News.

"Nous allons créer les conditions pour que, dès demain et massivement, ces dépôts puissent refonctionner", a renchéri le secrétaire d'Etat aux Transports Alain Vidalies sur France 2, distinguant les dépôts dont les salariés "exercent leur droit de grève" de ceux "dont l'accès est interdit par des gens qui à l'extérieur font des barrages", allusion aux chauffeurs routiers répondant à l'appel de la CGT et de FO.

Pénurie dans plus d'une station sur 10

Dimanche matin, plusieurs dizaines de CRS avaient déjà délogé de deux dépôts de Dunkerque les manifestants qui les bloquaient depuis jeudi matin, tandis que deux autres avaient été débloqués samedi, à Rouen (Seine-Maritime) et Lorient (Morbihan), et qu'un, en Normandie, a été "levé spontanément".

Mais pendant ce temps, les difficultés d’approvisionnement s’accumulent, notamment dans le Nord-Ouest de la France. A ce phénomène s'est ajoutée une ruée de certains automobilistes à la pompe - certaines stations-service ayant enregistré une consommation "trois fois supérieure à la moyenne", selon Laurent Michel, directeur général de l'Energie et du Climat, au ministère de l'Environnement.

Résultat: une pénurie totale ou partielle (de certains types de carburant) dans quelque 1.500 stations sur les 12.000 du pays, selon Alain Vidalies. Sur les 2.200 stations-service exploitées par Total en France, 390 étaient en rupture partielle ou totale dimanche, dont 76 en Ile-de-France, 73 dans le Nord-Pas-de-Calais, 60 en Bretagne et autant en Normandie, a précisé le groupe français.

Y.D. avec AFP