BFM Business

Bruno Le Maire : "Jean-Dominique Senard ferait un excellent président de Renault "

Bruno Le Maire était invitée de l'émission 19h Ruth Elkrief ce 22 janvier 2019

Bruno Le Maire était invitée de l'émission 19h Ruth Elkrief ce 22 janvier 2019 - BFM TV

Invité sur BFMTV dans l'émission de Ruth Elkrief, le ministre de l'Economie s'est déclaré favorable à la nomination de l'actuel président du groupe Michelin en remplacement de Carlos Ghosn.

S'il s'en remet au conseil d'administration de Renault, qui se réunira jeudi, pour prendre une décision pour la succession de Carlos Ghosn, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, invité de l'émission 19h Ruth Elkrief sur BFMTV, a choisi son champion. "A notre avis, Jean Dominique Senard ferait un excellent président de Renault", a-t-il déclaré. 

Jean-Dominique Senard est donc plus que jamais favori pour prendre la tête de Renault. Actuellement président du groupe Michelin, ses fonctions devaient prendre fin en mai prochain. Mais la nouveauté, par rapport à la présidence effectué par Carlos Ghosn pendant des années, c'est que la gouvernance serait bicéphale, avec Thierry Bolloré qui deviendrait directeur général du groupe Renault. 

"L'Etat actionnaire a désormais une doctrine qui est claire. Nous sommes favorables à la dissociation des fonctions de président et de directeur général", a affirmé Bruno Le Maire. 

Pas (encore) de lettre de démission Ghosn 

Interrogé sur l'information sortie par les Echos d'une démission imminente de Carlos Ghosn, incarcéré depuis le 19 novembre dernier au Japon, le ministre de l'Economie s'est contenté de déclarer qu'à l'heure actuelle, le conseil de surveillance n'avait "reçu aucune lettre de démission". 

S'il n'a pas voulu faire de commentaire sur le système judiciaire japonais, Bruno Le Maire a confirmé avoir eu la femme de Carlos Ghosn au téléphone, avec qui il s'est entretenu au sujet des conditions d'incarcération de son mari.

"Il est citoyen français, il est emprisonné à l'étranger, il bénéficie de la protection consulaire et il reçoit la visite régulière de notre ambassadeur au Japon. Nous faisons le nécessaire pour qu'il ait les conditions de détention les moins dures possibles", a-t-il déclaré.

Hugo Baudino