BFM Business

Air France condamné pour avoir annulé le billet retour d'un passager qui avait raté l'aller

-

- - Sous licence Creative Commons CC0

La compagnie aérienne avait annulé le billet retour d'un client parce qu'il ne s'était pas présenté pour le vol aller. Le tribunal d'instance de Toulouse a donné raison au client et Air France devra le rembourser.

C'est pourtant une pratique interdite mais la compagne aérienne a visiblement décidé de persévérer. Air France avait en effet annulé le billet retour d'un client qui n'avait pas pris son vol aller. Celui-ci s'était vu contraint de racheter un billet retour mais avait saisi la justice pour obtenir réparation.

Et c'est désormais chose faite, le tribunal d'instance de Toulouse vient de donner raison au client et a condamné Air France à le rembourser, à lui verser 500 euros de dommages et intérêts ainsi que 800 euros de frais d'avocat, comme le révèle France 3 Occitanie

Une clause de "no show" qui n'autorise pas l'annulation du vol retour

L'avocate du client lésé, Maître Stella Bisseuil, est remontée contre cette pratique d'Air France depuis plusieurs années. La compagnie française utilise, comme beaucoup d'autre compagnies, la clause du "no show" qui prévoit que lorsqu'un passager ne s'enregistre pas ou ne se présente pas à l'embarquement pour un vol, cela entraîne automatiquement l'annulation complète de son billet. Et cela entraîne donc aussi l'annulation d'une éventuelle correspondance, ou pire, du vol retour. 

Et cette clause du "no show" a été modifiée par Air France en mars 2012, précisant que la compagnie pouvait exiger le paiement d'un supplément pour accepter à bord un passager qui ne s'était pas présenté pour le vol aller, mais en aucun cas elle ne donne le droit à la compagnie d'annuler le vol retour du passager.

Hugo Baudino