BFM Business

Entreprises: le gouvernement veut réduire les retards de paiement

Le ministre chargé des PME, Alain Griset

Le ministre chargé des PME, Alain Griset - ERIC PIERMONT / AFP

Selon le ministre chargé des PME Alain Griset, le gouvernement veut faire passer la moyenne des retards de paiement sous la barre des 10 jours.

Comment réduire les délais de paiement dans les entreprises françaises? Un tiers des entreprises payaient leurs factures à leurs fournisseurs avec un retard de 11 jours en moyenne à la fin de l'année passée, selon le dernier rapport annuel de l'Observatoire des délais de paiement. Soit 19 milliards d'euros de trésorerie manquante pour les PME et 7 milliards d'euros pour les ETI, dont "11 milliards d’euros dus par les grandes entreprises et 15 milliards d’euros par les autres agents économiques", notamment le secteur public ou des entreprises étrangères.

Ces retards proviennent de dysfonctionnements et parfois de comportements délibérés inadmissibles", a déclaré dans un communiqué le ministre chargé des PME, Alain Griset, déclarant vouloir "parvenir à ce que les retards de paiement passent sous la barre des 10 jours à la fin de l’année 2021".

Pour poursuivre son objectif, le gouvernement mise surtout sur l'incitation, ainsi que sur la mise en œuvre obligatoire de la facturation électronique en 2023, même s'il ne s'interdit pas "d'utiliser des outils plus contraignants à l'avenir", a précisé le ministre dans un entretien aux Echos.

Selon le dernier tracker Sidetrade pour BFM Business, le taux d'impayés dans les entreprises tricolores grimpait à 28% au 21 septembre, contre un plus bas post-confinement de 23% au mois de juillet. Avant la crise, cette proportion était de 19% et qu'au plus fort du confinement, il était monté à 38%. La France avait même ravi au Royaume-Uni son statut de pays enregistrant le plus fort taux d’impayés.

Jérémy Bruno