BFM Business

Le nombre de factures impayées entre les entreprises baisse en Europe sauf en France

Le taux d'impayés en France atteint 28% au 21 septembre contre un plus bas post-confinement de 23% en juillet, selon notre dernier tracker Sidetrade - BFM Business sur les retards de paiement des entreprises.

La rentrée reste compliquée pour les entreprises françaises qui cherchent à se faire payer leurs factures auprès de leurs clients.

Alors que la baisse du taux de factures impayées avait repris lors de la semaine du 14 septembre, à 25%, cette décrue est stoppée nette avec une hausse de 3 points en une semaine à 28% au 21 septembre, selon la nouvelle édition de notre tracker sur les retards de paiement des entreprises*, réalisé par Sidetrade pour BFM Business.

Rappelons qu'avant la crise, cette proportion était de 19% et qu'au plus fort du confinement, il était monté à 38%. Le plus bas post-confinement avait été observé la semaine du 6 juillet avec un taux de 23%.

Avec 28% d’impayés, "on estime désormais l’impact de la crise (depuis le 13 avril) à 67 milliards d'euros sur la trésorerie des entreprises, soit 22 milliards de plus que la semaine précédente", commente Sidetrade.

Le commerce de détail subit la plus forte hausse d'impayés

Cette détérioration sensible est par ailleurs une exception française. Partout dans les pays observés par Sidetrade (Belgique, Espagne, Royaume-Uni, Italie et Pays-Bas), les taux d’impayés sont stables ou en légère baisse. La France ravit même au Royaume-Uni son statut de pays enregistrant le plus fort taux d’impayés.

Notre pays est également celui "et de très loin, le pays ayant enregistré la plus forte dégradation de ses impayés suite à la crise (+47%), le second, l’Espagne, n’affiche qu’un différentiel de 19% par rapport à sa moyenne pré-pandémique".

Côté secteurs les plus touchés, peu de changements, les deux secteurs avec les plus forts impayés sont toujours l’agroalimentaire (48%) et Finance/Assurance/Immobilier (46%).

Cependant le secteur le plus impacté au regard de son niveau d’impayés pré-pandémie est plus que jamais le commerce de détail (+114%).

Rappelons que notre outil est en libre accès pour l’ensemble des décideurs du privé et des pouvoirs publics et sera publié régulièrement sur le site de BFM Business. Vous pouvez également suivre en direct l'évolution de la courbe sur cette page pays par pays.

*Le tracker Sidetrade – BFM Business restitue, semaine après semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de six pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas). Sidetrade a analysé, depuis le 1er janvier 2020, plus de 26 millions de factures totalisant 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises. 

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business