BFM Business

Vivre en ville en tenant compte de l'impact climatique

Les enjeux pour vivre dans la ville de demain

Les enjeux pour vivre dans la ville de demain - Patrick Sordoillet

Vivre, et surtout bien vivre dans la ville de demain est une interrogation pour un grand nombre de personnes. Mais quels en sont les enjeux ? Qu’a-t-on à gagner ou à perdre ? Comment minimiser les émissions de CO2 de nos villes et donc leur impact climatique tout en satisfaisant des citadins de plus en plus nombreux et exigeants ?

En tant qu’acteur international de l’énergie, Total a pour ambition de contribuer à entraîner un mouvement global vers un monde conciliant croissance économique, amélioration du bien-être de chacun et maîtrise du changement climatique. Le 21 novembre dernier, l’Université Total a organisé une journée de conférences et débats sur la thématique "Énergie & Climat", en perspective de la conférence Paris Climat (COP21) de novembre 2015.

Un panel d’experts internationaux de premier plan s’est réuni pour partager leurs points de vue sur les enjeux-clés, les nouveaux paradoxes de l’équation énergie-climat et le rôle que pourrait prendre un énergéticien comme Total dans cette équation 

Que faut-il en retenir ?

Pour tous les experts, la mission de Total est claire, tout comme l’est sa légitimité pour faire avancer le débat. Les réponses apportées aux questions que le Groupe se pose, reflètent une volonté d’aller au-delà de déclarations de principe : des engagements par la preuve. 

  • "Total ne s’est pas seulement engagé pour une énergie meilleure, mais pour un monde meilleur", Christiana Figueres, Secrétaire Exécutive de la Convention Cadre des Nations-Unies sur le Changement Climatique (UNFCCC). 
  • "Les gouvernements, les entreprises et les citoyens doivent agir ensemble. (…) Et Total s’est engagé pour une énergie meilleure.", Zhang Xiliang, Directeur de l'Institut de l'Énergie, de l'Environnement et de l'Économie de l'Université́ de Tsinghua, Pékin 
  • Nous avons besoin de plus d’énergie, mais d’une énergie propre. C’est aux entreprises compétentes, dont Total fait partie, d’apporter des solutions conscientes, innovantes et durables, et de travailler avec les gouvernements et les parties prenantes.", Jeffrey Sachs, Directeur de l'Institut de la Terre à l’Université de Columbia, conseiller spécial du secrétaire des Nations Unies Ban Ki-Moon. 
Énergie : les besoins vont croissants dans les villes
Énergie : les besoins vont croissants dans les villes © Michel Labelle – Total

Aux dires des plus grands experts, les acteurs de l'énergie ne sont donc pas seulement légitimes mais essentiels pour faire avancer le débat sur le changement climatique. L'énergie est indissociable du développement (1,3 milliard de personnes n’ont pas encore accès à l’électricité). Les besoins vont croissants, en particulier dans les villes. Le rôle des énergéticiens est de contribuer à les satisfaire de façon responsable, efficace et durable. Ils ne peuvent donc ignorer l’enjeu du changement climatique et contribuer à y apporter des solutions, tant par l’innovation que par l’éducation à une énergie mieux utilisée. 

L’engagement de Total est concret :

  • Le groupe a investi massivement dans la production et la commercialisation de gaz. En 10 ans, la proportion du gaz dans la production de Total est passée de 30% à 50%: le gaz émet deux fois moins de CO2 que le charbon dans la génération électrique. Il constitue, à ce titre, une véritable énergie de transition.
  • Total est aujourd’hui le 2e acteur du solaire photovoltaïque au monde au travers de sa filiale SunPower
  • En parallèle, Total se mobilise pour réduire ses propres émissions de gaz à effet de serre. Elles ont déjà diminué de 20% depuis 2008. 
  • Total travaille aussi à améliorer l’empreinte de ses produits et services à travers son programme Total Écosolutions
  • Total est également un acteur de référence dans le domaine de l’accès à l’énergie au plus grand nombre. Au travers de son programme Total Access to Energy, le Groupe a l’ambition de donner accès à une énergie propre, efficace et accessible à 50 millions d’habitants de pays en développement. La création et le déploiement d’Awango by Total, programme de distribution de lampes solaires ciblant les zones géographiques dépourvues d’énergie, en est une illustration. 
  • Total investit aussi dans des entreprises innovantes. À titre d’illustration, depuis le mois de novembre 2014, Total a pris une participation dans la société Solidia, qui développe une technologie valorisant le CO2 dans la fabrication de ciment et de béton à hautes performances environnementales.

Enfin, le Groupe s’est engagé dans trois initiatives internationales majeures pour lutter contre le changement climatique :

  • Total soutient ainsi l’appel du Pacte Mondial des Nations Unies invitant les entreprises à prendre en compte un prix du CO2 dans leurs décisions d’investissement
  • Total s’engage également à rejoindre l’initiative que la Banque Mondiale propose sur l’élimination du brûlage continu du gaz d’ici 2030.
  • Enfin, Total rejoint la Coalition pour le Climat et l’Air Pur qui vise à améliorer les moyens de mesures et de contrôle des émissions de méthane, gaz au pouvoir de réchauffement climatique supérieur au CO2. 

"Total est parfois vue comme une partie du problème mais peut et veut être une partie de la solution. L’énergie est notre métier depuis toujours. Nous maitrisons ses enjeux. Nous sommes un acteur global, notre stratégie est long terme, comme notre engagement de créer de la valeur. Nous agissons donc de façon responsable et prenons notamment en compte les enjeux du changement climatique, c’est clé pour être durable", concluait Jérôme Schmitt, Directeur Développement Durable et Environnement chez Total, lors de son intervention à la journée Énergie et Climat de l’Université Total.

Y.C.