BFM Business

Vague de froid: pic de consommation électrique prévu ce jeudi

Pic de consommation de courant ce jeudi.

Pic de consommation de courant ce jeudi. - BORIS HORVAT / AFP

Ce jeudi glacial devrait être marquée par un pic de consommation d’électricité en France. Toutefois, RTE assure que les capacités électriques sont suffisantes et qu'aucune mesure exceptionnelle n’est envisagée.

L'approvisionnement électrique de la France sera suffisant ce jeudi pour répondre à une consommation de courant qui devrait atteindre un sommet depuis le début de l'hiver, malgré un léger adoucissement des températures, a indiqué le gestionnaire du réseau français à haute tension RTE mercredi. "On constate que les températures vont commencer à s'infléchir légèrement mais malgré cette évolution positive des températures, la journée de demain sera marquée par une forte consommation, la plus importante depuis le début de l'hiver", a déclaré un porte-parole de RTE lors d'une conférence téléphonique.

Avec une température inférieure de 5,6°C aux normales de saison en moyenne nationale, la consommation atteindra 95.100 mégawatts (MW) en heure de pointe, qui surviendra cette fois-ci à 09H00, et non le soir comme habituellement, en raison de températures nocturnes très froides du fait d'un ciel dégagé. Ces températures remonteront progressivement durant la journée.

Pas de recours "à des solutions graduelles exceptionnelles"

Pour y faire face, la France disposera de 90.150 MW de moyens de production, jusqu'à 4.000 MW d'importations possibles et 1.000 MW d'effacement disponibles (c'est-à-dire des interruptions volontaires de consommation de courant d'entreprises ou particuliers). "La France disposera demain des capacités suffisantes pour répondre à ses besoins électriques. Dans ces conditions, RTE ne prévoit pas de recourir à des solutions graduelles exceptionnelles pour maintenir l'alimentation électrique. À ce stade, RTE ne prévoit donc pas de coupure", a expliqué le porte-parole.

Vendredi, la température devrait se situer 4,7°C sous les normales et la situation être similaire à celle de la veille: "Nous prévoyons un niveau de consommation identique (...) malgré un très léger adoucissement des températures", a-t-il poursuivi.La vague de froid s'étant installée durablement depuis le début de la semaine, ce léger redoux n'est en fait pas ressenti car le froid commence à imprégner les habitations et les consommateurs augmentent l'usage de leur chauffage électrique, a-t-il détaillé.

Durant le week-end en revanche, la consommation diminuera "fortement" entre 80.000 et 83.000 MW à la pointe de 19H00 en raison de la baisse de l'activité économique.

P.L avec AFP