BFM Business

Une PME française veut installer ses éoliennes flottantes au Royaume-Uni

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Ad Meskens - Wikimedia - CC

Ideol vient de signer un protocole d'accord visant à développer 1,5 gigawatts de capacités éoliennes offshore au large du Royaume-Uni.

Basée à La Ciotat (Bouches-du-Rhône), la jeune société Ideol vient de conclure un "protocole d'accord stratégique" avec le britannique Atlantis Resources visant à développer 1,5 gigawatt de projets éoliens flottants au large des côtes britanniques. Selon un communiqué, les deux partenaires ont l'ambition de mettre en service "une première tranche de 100 mégawatts (MW) à l'horizon 2021". 

Atlantis sera en charge de l'identification et des demandes d'autorisations des sites et de la recherche d'investisseurs tiers, tandis qu'Ideol s'occupera de l'ingénierie technique et fournira les fondations flottantes. Cette solution "adaptée à la quasi-totalité des côtes britanniques ouvre de très larges perspectives de développement et d'exploitation des ressources du pays" affirme l'entreprise qui n'a communiqué aucun élément financier. 

Ideol, qui a levé plus de 3 millions d'euros en mai dernier prévoit aussi de déployer la première éolienne flottante française d'ici à la fin de l'année. Ce petit poucet du secteur énergétique participe également au déploiement d'un démonstrateur au Japon et à un projet de parc pilote dans la Méditerranée.

A.M. avec AFP