BFM Business

Une association de consommateurs assigne Engie, Total Spring et CDiscount en justice

Engie, CDiscount Énergie et Total Spring auraient, selon la CLCV, "des pratiques commerciales trompeuses".(image d'illustration)

Engie, CDiscount Énergie et Total Spring auraient, selon la CLCV, "des pratiques commerciales trompeuses".(image d'illustration) - Mychèle Daniau - AFP

L'association de consommateurs CLCV a assigné les trois fournisseurs d'électricité pour "pratiques commerciales trompeuses".

Les fournisseurs alternatifs d'électricité Engie, CDiscount et Total Spring (ex-Lampiris) promettent à leurs clients des rabais plus avantageux que le montant réel des économies qu'ils peuvent réaliser, estime la CLCV. "On se rend compte que les offres sont en deçà de ce qui est annoncé par ces trois fournisseurs", explique Vincent Licheron, chargé de mission environnement auprès de cette association de consommateurs. "Par exemple, CDiscount annonce une différence de 15% par rapport au tarif réglementé alors qu'en réalité on constate que c'est plutôt 10%", poursuit-il.

Selon la CLCV, ces publicités ne sont pas assez précises car elles ne mentionnent pas que le rabais concerne uniquement la part variable, c'est-à-dire la consommation d'électricité et non la part fixe (abonnement, taxes...), confirmant des informations parues dans Le Parisien

Les fournisseurs contestent les faits reprochés 

"On conteste les reproches qui nous sont faits dans la mesure où on affiche de manière très claire sur notre site internet et dans les différentes communications qu'on peut faire sur les offres le fait que la réduction s'applique à la consommation et donc au kilowattheure", se défend une porte-parole d'Engie.

Même son de cloche chez CDiscount qui assure être "totalement transparent" dans ses communications. "Concernant les -15%, il est précisé qu'il s'agit du pourcentage de réduction sur le prix hors taxe du kilowattheure", explique la société. Contacté, Total Spring n'a pas donné suite aux sollicitations.

Le marché de l'électricité pour les particuliers a été libéralisé il y a plus de dix ans et si l'opérateur historique EDF conserve une position dominante, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers d'autres fournisseurs, moins chers. Presque 5,9 millions de foyers (18%) sont désormais en offre de marché où en moyenne le tarif est inférieur de 9 à 10% à celui du tarif réglementé

A.M. avec AFP