BFM Business

Total repousse la limite d'âge de son PDG

Christophe de Margerie pourrait rempiler pour un troisième mandat.

Christophe de Margerie pourrait rempiler pour un troisième mandat. - -

Les actionnaires du groupe ont approuvé, ce vendredi 16 mai, des résolutions allongeant l'âge limite des fonctions de directeur général et de président du conseil d'administration. Ce qui permet à Christophe de Margerie de se présenter pour rester à ce poste.

Le règne de Christophe de Margerie risque bien de se prolonger. Ce vendredi 16 mai, les actionnaires de Total ont, en effet, approuvé des résolutions qui rallonge l'âge limite du PDG du groupe.

Les statuts du groupe ont été modifiés pour repousser de 65 à 70 ans la limite d'âge du président du conseil d'administration, et de 65 à 67 ans celle du directeur général.

Ces mesures vont permettre à Christophe de Margerie de se représenter en mai 2015, date à laquelle son mandat de PDG expire, pour rester à la tête de Total. En effet, le patron du pétrolier fête ses 63 printemps cette année. Il exerce ces fonctions depuis 2010.

Davantage de flexibilité

"Maintenant, toutes les possibilités sont ouvertes, et c'est au conseil d'administration de 2015 d'en décider", a commenté Christophe de Margerie à l'issue de l'assemblée générale, "sur la base d'abord de mon renouvellement en tant qu'administrateur, et puis ensuite sur le choix du conseil d'administration sur la gouvernance de l'entreprise à partir de mai 2015".

"Cela donne plus de flexibilité, en prenant un directeur général ou un PDG", a-t-il précisé à des journalistes, le choix revenant au conseil du groupe, dont les statuts prévoient la possibilité de dissocier ou de regrouper les deux fonctions.

Le dirigeant a toutefois dit souhaiter, "comme c'est un peu la culture de l'entreprise", que son successeur soit choisi au sein de Total.

J.M. avec AFP