BFM Business

Total poursuit sa lutte contre la précarité énergétique

5 ans après avoir lancé son projet "Awango", Total se lance désormais dans le co-financement de projets permettant un accès plus global à l'électricité.

5 ans après avoir lancé son projet "Awango", Total se lance désormais dans le co-financement de projets permettant un accès plus global à l'électricité. - Wikimedia CC

Utiliser le crowdfunding pour venir en aide aux populations privées d'électricité, c'est l'idée de cet inédit partenariat noué entre le pétrolier français et Babyloan, spécialisée dans le microcrédit en ligne.

1,3 milliard de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à l’électricité selon l’Agence internationale de l’énergie. Des citoyens souvent situés dans des zones rurales voire péri-urbaines qui, en raison de leurs faibles revenus, ne peuvent se payer le luxe de consommer une telle énergie.

Soucieux de permettre "l’accès à l’énergie pour tous", comme le soulignent ses récentes campagnes publicitaires, le géant pétrolier français Total a donc décidé de s’associer à Babyloan, plateforme européenne de microcrédit solidaire. L'idée des deux partenaires étant de mettre en ligne une plateforme participative facilitant le financement de projets d'accès à l'énergie, "là où les besoins des populations sont les plus forts." C'est-à-dire dans certaines zones d'Afrique, d'Asie ou encore d'Amérique latine.

S'appuyer sur l'expérience de Total 

Pour Arnaud Poissonnier, président de Babyloan, le potentiel de développement des projets d’accès à l’énergie financés au moyen d'opérations de crowdfunding est "énorme". Il voit donc dans ce partenariat avec Total l’occasion de "donner plus de visibilité" à ces projets, parfois portés par des micro-entreprises locales, qui "développent des réseaux de distribution auprès des populations isolées" et offrent aux populations une solution de substitution aux bougies ou lampes à kérosène très prisées, mais peu efficaces. 

Du côté du pétrolier – qui va prochainement commercialiser de l’électricité en France – on rappelle que l'entreprise maîtrise plutôt bien cette question de la fourniture d'énergie dans les zones off-grid. Depuis 2010 le groupe français est engagé dans la démarche "Awango by Total". Un projet défini comme un "modèle de social business" consistant en la distribution de lampes solaires de bonne qualité aux personnes les moins aisées. En cinq ans d'actions, près d'un million de lampes solaires auraient déjà été commercialisées dans une trentaine de pays d’Afrique et d’Asie.

Les deux partenaires souhaitent désormais surfer sur ce succès et parvenir au financement de 2.000 micro-entreprises dans une douzaine de pays d'ici à deux ans.

Antonin Moriscot