BFM Business

Total: les pénuries s'intensifient dans les stations

Les stations-service Total gagnées par la pénurie sont de plus en plus nombreuses

Les stations-service Total gagnées par la pénurie sont de plus en plus nombreuses - Éric Piermont - AFP

"Au soir de ce mardi 24 mai, 350 stations-service étaient en pénurie totale de carburant et 431 en pénurie partielle. Des chiffres nettement en hausse par rapport à ce matin."

Le nombre de stations à court d'essence progresse. Selon le groupe Total, au soir de ce mardi 24 mai, 350 de ses stations-service étaient en pénurie totale à la suite des blocages menés dans les dépôts pétroliers et dans les raffineries depuis ce week-end. En outre, 431 stations accusaient elles une pénurie "partielle", selon le groupe pétrolier.

Des chiffres qui sont plus élevés que les dernières données communiquées par Total ce mardi matin. 188 stations étaient alors en pénurie totale et 513 en pénurie partielle.

40 à 45 millions d'euros de pertes pour Total?

De son côté, le gouvernement n'a pas actualisé ses estimations portant sur l'ensemble des stations-service. Ce mardi, le secrétaire d'État aux Transports Alain Vidalies avait indiqué, devant les députés, que 20% des quelque 12.000 stations-service que compte la France étaient "en difficultés d'approvisionnement" soit environ 2.000 sites.

Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, a menacé de réduire ses investissements dans l'Hexagone en raison des blocages partiels ou totaux des cinq raffineries de son groupe, sans donner davantage de précisions. Selon le Figaro, l'arrêt total des raffineries du groupe pétrolier coûterait entre 40 et 45 millions d'euros sur une semaine entière.

J.M. avec Isabelle Gollentz