BFM Business

Tepco, l’autre gagnant des élections au Japon

Très malmené depuis la catastrophe de Fukushima, le titre de Tepco s'envolait ce lundi matin à la bourse de Tokyo.

Très malmené depuis la catastrophe de Fukushima, le titre de Tepco s'envolait ce lundi matin à la bourse de Tokyo. - -

L'action de la compagnie qui exploitait la centrale de Fukushima, s'envole à la Bourse de Tokyo depuis l’annonce de la victoire du Parti Libéral Démocrate aux élections législatives.

Le vent tourne au Japon. Le titre de Tepco, l’opérateur de la centrale de Fukushima, a terminé en hausse de plus de 30% ce matin à la Bourse de Tokyo. Une envolée qui s’explique par la victoire ce week-end du Parti Libéral Démocrate aux élections législatives.

Car depuis la catastrophe Fukushima, le Parti Démocrate, au pouvoir, avait promis l'arrêt de l'ensemble des centrales nucléaires à l'horizon 2040. La victoire des conservateurs japonais, dirigé par Shinzo Abe, va sans doute se traduire par un changement radical de ce cap énergétique.

Relancer les réacteurs

Le chef du parti conservateur s'est engagé à se prononcer sur la relance des réacteurs nucléaires (avec des critères de sureté plus sévères qu'aujourd'hui). Pour le Parti Libéral Démocrate, c'est une question de réalisme : le Japon et, surtout son économie, ne peuvent pas se passer à moyen terme de l'atome. Une position soutenue, donc, par les électeurs nippons et qui fait du bien aux géants du nucléaire japonais.

En effet, le titre de Tepco n’est pas le seul à bénéficier de la victoire des démocrates. Son concurrent Kanzai Electric Power a aussi vu son titre bondir de près de 20%.

Simon Tenenbaum