BFM Business

Taxe carbone: pas d'impact sur le prix des carburants et du fioul en 2014 affirme Ayrault

Jean-Marc Ayrault a détaillé les mesures gouvernementales prises à l'occasion de la Conférence environnementale

Jean-Marc Ayrault a détaillé les mesures gouvernementales prises à l'occasion de la Conférence environnementale - -

Clôturant la Conférence environnementale, ce samedi 21 septembre, au lendemain du discours de François Hollande, le Premier ministre a détaillé les annonces du chef de l'Etat, en particulier sur la future taxe carbone et la baisse de la TVA sur les travaux de rénovation thermique.

François Hollande s'était réservé les grandes orientations de la politique écologique pour les décennies à venir lors de son discours d'ouverture de la seconde Conférence environnementale, vendredi 20 septembre.

En clôture, ce samedi 21, Jean-Marc Ayrault s'est voulu plus pragmatique et a détaillé les mesures concrètes décidées par l'exécutif, celles qui vont toucher la vie quotidienne des Français à partir de janvier 2014.

Il s'agit aussi d'une opération de déminage après les craintes des Français concernant l'alourdissement de la pression fiscale. Sur ce point, il a bien confirmé que la TVA sur les travaux de rénovation thermique des logements et des maisons baissera bien à 5% (contre 7%) l'an prochain comme l'avait annoncé François Hollande.

"Le tournant écologique" est "un parcours difficile et parfois conflictuel", a souligné, philosophe, le Premier ministre !

> La contribution climat-énergie

Jean-Marc Ayrault a confirmé que la "contribution climat énergie" sur les énergies fossiles mise en place en 2014 rapportera 2,5 milliards d'euros en 2015 et 4 milliards d'euros en 2016. Mais son impact serait "nul" sur les carburants en 2014, qu'il s'agisse du fioul, du diesel ou de l'essence.

Cette contribution carbone, qui sera calculée en fonction des émissions de C02, fera partie des taxes intérieures de consommation sur les carburants et les combustibles fossiles existantes. Jean-Marc Ayrault n'a cependant pas détaillé le montant exact du prix de la tonne de cette taxe. Elle pourrait s'élever à 7 euros la tonne en 2014 avant de grimper à 14,50 euros la tonne en 2015 et 22 euros la tonne en 2016.

> Le Nucléaire

Le chef du gouvernement a aussi annoncé que l'Etat "mobiliserait une partie des gains financiers" dégagés par le parc nucléaire français pour financer la transition énergétique. Une décision qui ne réjouira pas EDF.

"Nous mobiliserons une partie des gains financiers perçus sur le parc nucléaire existant. Pendant toute la durée de vie restante de nos centrales, et tout en assurant une sécurité maximale, notre parc nucléaire sera mis à contribution, sans rupture d'approvisionnement", a-t-il précisé.

|||sondage|||1180

Patrick Coquidé et AFP