BFM Business

Selectra fait monter les enchères sur le marché en gaz et électricité

Selectra qui a vu le jour en 2007 crée une première sur le marché de l'énergie: l'entreprise a négocié avec l'un de ses partenaires Direct Énergie une offre d'achat groupé gaz et électricité. A la clé, une baisse de 10 % de sa facture.

Selectra qui a vu le jour en 2007 crée une première sur le marché de l'énergie: l'entreprise a négocié avec l'un de ses partenaires Direct Énergie une offre d'achat groupé gaz et électricité. A la clé, une baisse de 10 % de sa facture. - DR

Selectra a négocié avec l'un de ses partenaires Direct Énergie une offre d'achat groupé gaz et électricité. C'est une première en France. L'inscription court jusqu'à au 15 février, voire un peu plus.

Les achats groupés séduisent de plus en plus de consommateurs qui cherchent à faire des économies. Un secteur sur lequel Selectra a décidé de se positionner.

La start up vient de lancer le Club Selectra. Pour cela, elle a négocié avec Direct Énergie pour une offre combinant gaz et électricité. Tout le monde peut participer gratuitement à l'opération. L'offre, avec deux mois d'abonnement gratuits, propose une remise de 10% sur les prix du kWh de gaz et d'électricité par rapport aux tarifs réglementés hors taxes en vigueur. La diminution sera de l'ordre de 8% pour une seule énergie.

Le prix est indexé sur les tarifs réglementés, ils diminuent actuellement avec la baisse du prix du baril de pétrole. Selectra voit donc toutes les raisons de se lancer. L'inscription qui se fait uniquement en ligne est ouverte officiellement jusqu'au 15 février.

D'abord un comparateurs d'offres d'énergie

Une nouvelle étape pour cette start-up qui est devenue en quelques années le premier comparateur des offres d'électricité et de gaz en France. 

Tout est parti de Sciences-Po. Deux étudiants Aurian de Maupeou et Xavier Pinon décident de créer une entreprise. Nous sommes en 2007, l'année de l'ouverture à la concurrence des marchés de l'énergie.

Les deux jeunes gens comprennent qu'il y a une opportunité à saisir. Xavier Pinon affinera ses compétences en la matière avec un double Master sur l'énergie à Columbia. Les créateurs de Selectra rassemblent un peu d'argent auprès de leurs proches, rachètent un site internet et lancent cette plate-forme multi-fournisseurs de souscription en ligne.

C'est en 2011 que Selectra prend son essor. Il devient le premier acteur de la comparaison des fournisseurs d'énergie. 100.000 contrats d'électricité et de gaz sont signés chaque année par son intermédiaire. Il compte une dizaine de partenaires. Parmi eux, Direct Énergie, ENI, Gazprom, Proxelia, Antargaz, Butagaz, Primagaz, Veolia Habitat-Services ou encore Planète Oui pour les énergies renouvelables.

Une baisse d'au moins 10%

Pour Xavier Pinon, l'objectif est clair: "Demander à tous les fournisseurs de devenir partenaires afin d'obtenir toujours plus de contrats et d'offres ce qui renforce la compétitivité". Selectra n'est donc pas qu'un comparateur, cet expert propose une plate-forme téléphonique pour les contrats, souvent liés à un emménagement car les Français sont encore frileux quand il s'agit de changer de fournisseur. Les particuliers sont le gros de son marché, des entreprises font aussi appel à ses services: il compte environ 7% de compteurs pro. La jeune entreprise propose aussi d'étudier votre facture afin de guider vers l'offre la plus avantageuse. 

Les États-Unis ou encore le Japon

Selectra représente 1,5% à 2% de part de marché sur tous les nouveaux contrats et ne compte pas en rester là. Pour se faire connaître, un bon référencement est nécessaire mais l'entreprise veut aussi aller à la rencontre des consommateurs avec des stands éphémères dans des grandes surfaces.

L'international lui fait les yeux doux. Certains pays sont très matures en terme de comparateurs, c'est le cas de l'Allemagne, de la Belgique ou encore du Royaume-Uni. D'autres pays sont plus attrayants. En février 2013, Selectra s'est ainsi installé en Espagne. Il compte désormais une cinquantaine de salariés sur place comme à Paris. Il est même devenu leader sur le marché espagnol. L'année suivante, l'entreprise s'installe en Italie. Selectra se développe progressivement en Pologne, en Autriche ou encore en Bulgarie, il crée actuellement des sites internet pour la République Tchèque. Le groupe lorgne aussi la Turquie, le Canada et les États-Unis.

Mais ce qui fait rêver Xavier Pinon, c'est le Japon. Le marché va s'ouvrir à la concurrence en 2016. Les prix de l'électricité y sont plus élevés qu'ici. Des contacts ont déjà été pris sur place, sans oublier son principal concurrent. Une alliance pourrait voir le jour. Son chiffre d'affaires gagne régulièrement un million d'euros par an pour atteindre les 4 millions l'an dernier.

Nathalie Croisé