BFM Business

Sans doute le parc à vélos le plus extraordinaire du monde

-

- - Capture YouTube

Au Japon, l'entreprise de construction Giken propose à ses compatriotes une inédite solution de stationnement des vélos qui allie technologie de pointe, rapidité et gain de place.

Sur le continent asiatique, les déplacements à vélo sont très courants. Le Japon ne déroge pas à la règle, et l'on voit de plus en plus de citoyens se déplacer ainsi. Revers de la médaille, le peu de foncier disponible ne permet pas la création d'aussi grands lieux de stockage qu'aux Pays-Bas par exemple. Pour y remédier, l'entreprise de construction Giken a développé depuis une dizaine d'années un concept de parkings enterrés baptisé "Eco Cycle" qui limite l'emprise au sol.

Les modules d'accueil des stations Eco-cyle
Les modules d'accueil des stations Eco-cyle © Flickr - CC

Pour y parvenir, des pieux de 12 mètres sont enfoncés dans le sol afin de créer un cylindre de 8 mètres de diamètre. Selon ses concepteurs, cette solution permet de stocker en sécurité et à l'abri des intempéries 200 vélos. Contrairement à un parking "classique", les propriétaires ne peuvent pas accéder à l'emplacement de leur bien. En cause, l'automatisation du processus de rangement. A l'entrée du cylindre, le vélo est détecté via un capteur placé sur la roue avant. Un bras articulé s'en saisit alors et l'emmène à l'intérieur afin de le ranger sur une place vacante. Le tout en moins de 15 secondes.

Pour récupérer son matériel, l'utilisateur applique exactement la même procédure. Il présente devant un lecteur la carte à puce correspondant au véhicule, le bras articulé va alors le chercher et 15 secondes plus tard le restitue à son propriétaire.

Une solution pas encore exportée

Les parkings "Eco Cycle", majoritairement implantés dans les centres-villes de Tokyo et Osaka, suscitent l'intérêt des touristes occidentaux mais aussi celui des pays qu'ils représentent. Jusqu'à présent, le produit conçu par Giken n'a pas encore été implanté en dehors des frontières de l'Empire. Une situation qui pourrait changer à moyen terme. Interrogé par Le Moniteur Tsunenobu Nozakile, responsable de la branche Europe de la société, laisse entendre qu'un développement sous licence pour le vieux continent n'est pas exclu.

La France à la traîne

En dépit de son très prisé "Tour de France" cycliste l'Hexagone n'est pas réputé pour être un pays "bike-friendly". Seuls 3 millions de Français ont fait de la petite reine leur mode de déplacement au quotidien.

Au niveau européen, les pays qui font la course en tête se situent plutôt du côté de l'Europe du Nord. Selon le baromètre 2015 de la Fédération européenne cycliste, ce sont le Danemark, les Pays-Bas, la Suède et la Finlande qui sont sur le podium. Des pays qui disposent d'infrastructures plus développées. Qu'il s'agisse d'un plus grand nombre de pistes cyclables ou encore de "garages" à vélo, couverts ou non. Et de nombreux projets sont en cours, à l'image de la réalisation de ce parc de stationnement sous-terrain. 

Ce projet de parking couvert, d'une capacité de 12.500 vélos, doit voir le jour en 2018, en plein centre d'Utrecht (Pays-Bas).

Ce "parking" souterrain comprend plusieurs niveaux.
Ce "parking" souterrain comprend plusieurs niveaux. © Capture YouTube (Cu Utrecht)
Antonin Moriscot