BFM Business

Quand les déchets végétaux remplacent le pétrole

Fabriquer du carburant vert à partir de déchets végétaux, c'est l'objectif de Global Energy.

Fabriquer du carburant vert à partir de déchets végétaux, c'est l'objectif de Global Energy. - Philippe Huguen - AFP

Utiliser des déchets végétaux pour produire du carburant, c’est le défi que s’est lancé Global Bioenergies, une start up française spécialisée dans la reconversion de ressources renouvelables en hydrocarbure par fermentation.​

Une entreprise unique en son genre, Global Bioenergies, a développé un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. Il s’agit de remplacer le pétrole d’origine fossile par des ressources végétales renouvelables. 

La start up française produit de l’isobutène de "seconde génération", c'est-à-dire à partir de déchets végétaux. Global Bioenergies est, en effet, parvenue à produire ce gaz avec des déchets tels que la paille de blé. Jusque-là cet hydrocarbure, utilisé notamment dans la fabrication de carburants, de pneus ou de bouteilles en plastique, était obtenu par craquage de pétrole. 

La société rappelle en effet la nécessité de "diversifier les matières premières utilisables dans son procédé isobutène" et de "se tourner vers les ressources les moins coûteuses".

Global Bioenegies mise sur l’isobutène biologique

Chaque année, près de 15 millions de tonnes d’isobutène sont exclusivement produites à partir du pétrole dans le monde. L'isobutène représente ainsi un marché important.

Pourtant, l’isobutène biologique est rigoureusement identique à celui extrait par des voies pétrochimiques, ce qui représente une grande force de la filière élaborée par Global Bioenergies (notamment par rapport à celle du bioéthanol). Ces produits peuvent, en effet, être transportés, stockés et utilisés dans les mêmes installations. 

Pour prévenir la pénurie du pétrole, les regards se tournent vers la chimie végétale​

Élaborée à partir de biomasse, la chimie du végétal s'appuie sur des procédés nouveaux pour fabriquer des produits alternatifs.

Pour réduire en effet son impact sur l'environnement, sa dépendance aux énergies fossiles et développer de nouveaux produits et marchés, la chimie s'inscrit dans une démarche de développement durable.​

Better Energy:

Retrouvez tous les reportages sur l'énergie

K.F