BFM Business

Plus les années passent et plus les océans deviennent acides

Tout au long de l’été, BFMTV vous propose un rendez-vous pour parler de notre planète et des secrets de son climat. "Apprendre, surprendre et comprendre", tel est le credo de cette chronique estivale.

Les émissions de dioxyde de carbone sont sournoises. Non seulement elles ne se voient pas et non pas d’odeur, mais en plus, elles ne vont pas là où on le pense. C’est ce que nous explique notre journaliste météo, Fanny Agostini dans ce nouveau numéro de son rendez-vous de l’été. 

Une grande partie du CO2 que nous rejetons prend la direction des océans... pour les acidifier 

Dans les faits, la végétation sous-marine en absorbe une partie, mais le dioxyde de carbone en surplus va réagir avec les eaux de surface pour former ce que les scientifiques appellent "des ions hydrogénocarbonates". Formulé plus simplement, c'est cet excès de CO2 qui va rendre les océans plus acides. 

-
- © BFMTV

Qu'est-ce que cela signifie ?

"Cela ne veut pas dire que les poissons vont mourir dans d'atroces souffrances ni que nous allons nous dissoudre en allant nous baigner." Cela pose simplement un certain nombre de problèmes. En effet, acidité et calcaire ne font pas bon ménage. Et dans les océans, tous les animaux ayant besoin d'une carapace ou d'une coquille ont besoin de calcaire. Son concernés les moules, mollusques, huîtres, tortues, coraux, etc. Ils ne sont pas les seuls concernés. Des études ont prouvé que la calcification - c'est-à-dire la formation de calcaire - se fait également beaucoup moins bien pour le phytoplancton. Des organismes vivants qui se situent à la base de la chaîne alimentaire marine.

Fanny Agostini, édité par A.M.