BFM Business

Les consommateurs s'affranchissent de plus en plus d'EDF et de GDF Suez

Passer par un fournisseur alternatif pour le gaz permet d'économiser plus de 120 euros par an.

Passer par un fournisseur alternatif pour le gaz permet d'économiser plus de 120 euros par an. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

En France, les opérateurs "alternatifs" gagnent du terrain dans le secteur de l'énergie face à EDF et à GDF Suez. Selon une étude publiée le 13 mars par la CRE, la fin 2013 a marqué une avancée décisive.

Faire jouer la concurrence pour l'électricité et le gaz est en train d'entrer dans les mœurs des consommateurs. Selon des chiffres publiés par la Commission de régulation de l'énergie (CRE), la tendance s'est accentuée à la fin de l'année 2013. Ainsi au 4e trimestre, 133.000 clients sont passés chez des opérateurs alternatifs pour leur électricité. C'est deux fois plus qu'au 3e trimestre. Au total, sur les 31,2 millions d'abonnés à l'électricité, 2,46 millions sont passés chez un fournisseur alternatif.

"Sur le marché de l'électricité, il y a eu une forte progression au moins d'août quand EDF a annoncé une augmentation de 5% sur ses tarifs. Et là on a vu s'engouffrer différent fournisseurs alternatifs qui n'ont pas augmenté leurs prix et qui proposaient donc des offres attractives par rapport à EDF. On a eu beaucoup de consommateurs qui sont partis vers les fournisseurs alternatifs", explique Nicolas Mouchnino, chargé de mission énergie et environnement à l'UFC-Que Choisir.

Mais la tendance pourrait ralentir car l'écart entre tarifs règlementés et ceux proposés par la concurrence se sont limités : ils s'élèvent entre 5 à 6%, ce qui se traduit sur la facture par une économie de "seulement" 40 à 60 euros sur l'année.

Des économies plus importantes sur le gaz

La situation est différente du côté du gaz. La demande a été soutenue toute l'année, avec 238.000 clients qui se sont affranchis de GDF au dernier trimestre, soit presque autant que le trimestre précédent. La flambée des prix du gaz, qui ont grimpé de 80% depuis 2005, a, en effet, poussé les foyers à faire davantage jouer la concurrence. Et la tendance semble durable au vu des économies réalisées.

"Sur le gaz, on voit qu'il y a toujours des écarts importants depuis déjà une année. Et on se rend compte que par rapport aux tarifs réglementés proposés par GDF Suez on peut avoir en moyenne jusqu'à 122 euros par an pour un foyer qui se chauffe au gaz. Donc là il y a un vrai intérêt beaucoup plus important ", commente Nicolas Mouchnino.

L'UFC-Que Choisir a d'ailleurs activement participé à faire sortir les consommateurs de leur immobilisme, en lançant une action collective "Gaz moins cher ensemble" en octobre dernier. 140 000 foyers ont désormais accès à des tarifs 15,5% moins cher que ceux de GDF.

C.C.avec BFMBusiness