BFM Business

La collecte des déchets électriques et électroniques décolle enfin

L'essor du recyclage des déchets électroniques et électriques.

L'essor du recyclage des déchets électroniques et électriques. - Damien Meyer - AFP

Les campagnes de pub ont produit leur effet. Les Français ont pris conscience de l'enjeu écologique de la gestion de ces déchets. Eco-systèmes qui gère leur recyclage parie sur une nouvelle hausse en 2015.

La collecte des déchets électriques et électroniques a redémarré en 2014. Selon Eco-Systèmes, l'organisme qui s'occupe de les récupérer puis de les recycler, le nombre de machines à laver, frigos, radio et autres grille-pains collectés a augmenté de 8% par rapport à 2013. 52 millions d’appareils vont ainsi pouvoir connaître une nouvelle vie.

Ce regain de conscience écologique a bénéficié à tous les types d'appareils électroménager, mais plus particulièrement à ceux de petite taille. La collecte de ces derniers a augmenté de 20,2% en un an, contre une hausse de 8,5% en 2013. 45 millions d'entre eux ont été rapportés par les consommateurs. La progression pour les appareils plus lourds a été plus modérée : +4,7% pour les réfrigérateurs et congélateurs, et +8% pour les gros appareils hors-froid

Les campagnes de pub fonctionnent

"Ces résultats sont très encourageants. Ils indiquent que les leviers que nous avons dernièrement activés fonctionnent" déclare Christian Brabant, directeur général d’Eco-systèmes. Il semble notamment que les différentes campagnes de sensibilisation visant à informer les consommateurs sur l’importance de rapporter leurs petits appareils électriques portent leurs fruits. Les consommateurs prennent petit à petit conscience des enjeux du recyclage .

A Paris, les collectes de proximité expérimentées avec Emmaüs ont permis de sensibiliser 5.000 personnes n’ayant pas accès à des points de collecte classiques. En 2014, 55 collectes solidaires bimestrielles ont été organisées dans cinq arrondissements parisiens, avec une moyenne de 10 kilos collectés par personne. Soit près de 3 kilos de plus que la moyenne nationale, qui se limite à 7.4 kilos par personne.

Pour 2015, Eco-systèmes s’est fixé un objectif ambitieux : 402.000 tonnes d'appareils collectés, soit une progression de 9% par rapport aux 370.000 tonnes récupérées cette année. Aujourd'hui, 120 sites en France sont dédiés à la récupération de ces appareils. Ils sont co-gérés par le spécialiste du secteur Federec et Eco-systèmes. Ils permettent de collecter 5.300 tonnes de DEEE, issus de diverses activités, comme celle des cuisinistes. Pour se donner les moyens de leurs ambitions, les partenaires veulent créer 100 nouveaux sites en 2015, pour capter 20.000 tonnes supplémentaires.

Khadria Fouad-Djama