BFM Business

L'italien Eni investit massivement dans les énergies renouvelables

Eni va investir un milliard d'euros dans les énergies solaires sur la période 2016-2018 (image d'illustration)

Eni va investir un milliard d'euros dans les énergies solaires sur la période 2016-2018 (image d'illustration) - Paco Serimelli - AFP

"Le groupe italien entend diversifier ses activités afin de réduire son impact carbone. Pour y parvenir, Eni mise sur les énergies propres et plus particulièrement le solaire."

Il n’y a pas que Total qui s’intéresse désormais aux énergies renouvelables. Au nom de la lutte contre le réchauffement climatique, le géant pétrolier et gazier italien, Eni, a décidé de verdir lui aussi ses activités. Sans toutefois renoncer "aux activités traditionnelles" comme l’a précisé, devant les actionnaires du groupe, Claudio Descalzi, le directeur général de l’entreprise.

Alors qu’Eni a déjà investi ces trois dernières années environ 500 millions d’euros dans les énergies renouvelables, et plus particulièrement dans le solaire, la major souhaite doubler ses investissements sur la période 2016-2018. Interrogé par l'AFP, Claudio Descalzi indique qu'une enveloppe de 500 millions d’euros sera consacrée "aux activités et au développement de projets". Le directeur général de la société précise également que la même somme sera affectée "aux activités de recherche".

Des projets en Italie, en Égype et au Pakistan

Afin de concrétiser des "synergies industrielles, logistiques, contractuelles et commerciales" avec les activités traditionnelles du groupe, c'est-à-dire la production de pétrole et de gaz, Eni a décidé de réaliser ses premiers projets en Italie, en Égypte et au Pakistan.

Le choix de ces territoires ne doit rien au hasard. Le groupe y possède déjà de nombreuses installations, notamment des centrales thermiques fonctionnant au gaz. Ces dernières permettront de compenser la production intermittente d'énergie issue du parc photovoltaïque. 

Sur le sol italien, l'entreprise prévoit la construction de plusieurs fermes solaires, La capacité totale de ces futures installations, réparties dans six régions différentes devrait avoisiner 200 mégawatts à l'horizon 2020.

A.M. avec AFP