BFM Business

L’exploitation de Fessenheim pourrait être prolongée

La centrale nucléaire de Fessenheim, mise en service en 1977 (© Florival)

La centrale nucléaire de Fessenheim, mise en service en 1977 (© Florival) - -

La centrale la plus vieille de France, âgée de 34 ans, est autorisée à fonctionner dix ans de plus. C’est une information du Figaro jeudi matin que l'ASN, l'autorité de sûreté nucléaire, n'a pas voulu confirmer. Elle rendra son avis fin juin, début juillet. Mais le prolongement est quasi assuré.

Tous les dix ans, Fessenheim fait l'objet d'un check up complet afin de vérifier qu'elle est en conformité avec les exigences de sûreté nucléaire. Cet audit est réalisé par l'exploitant, EDF donc, et validé par l'ASN.

Le dernier date du début de l'année, et son fonctionnement a été jugé "satisfaisant" par l'autorité, malgré son âge et l'alerte des associations qui dénoncent sa vétusté. Il ne fait donc pratiquement aucun doute que sa mise en service sera prolongée.

Jamais d’avis défavorable de l’ASN

"Nous développerons nos arguments prochainement" explique l'ASN. Le feu vert devrait être assorti de certaines recommandations comme le renforcement de la dalle de béton qui la soutient. Fessenheim n'échappera pas non plus aux tests de résistance après la catastrophe de Fukushima.

C'est le ministre de l'Energie qui aura le dernier mot. Mais en général, il suit les recommandations de l'ASN. Or jamais jusqu'ici, l'Autorité de sureté nucléaire n'a rendu un avis défavorable.

Hélène Cornet