BFM Business

Hollande s'empare du dossier Alstom

Siemens pourrait s'allier à Mitsubishi pour acquérir la branche énergie d'Alstom.

Siemens pourrait s'allier à Mitsubishi pour acquérir la branche énergie d'Alstom. - -

Siemens et Mitsubishi Heavy Industries travaillent en vue d'un rachat de la branche énergie d'Alstom. Ils décideront le 16 juin au plus tard de soumettre une offre. François Hollande vient d'annoncer qu'il organise une réunion jeudi 12 juin à 8 heures à l'Elysée.

L'allemand Siemens discute avec Mitsubishi Heavy Industries en vue de l'acquisition des activités énergie d'Alstom. Ils décideront le 16 juin au plus tard de soumettre une offre.

François Hollande a réagi en annonçant qu'il organisait une réunion avec Arnaud Montebourg et Manuel Valls, jeudi 12 juin, à 8 heures à l'Elysée.

Le Japonais est notamment l'une des quatre seules entreprises fournisseuses de centrales à cycle combiné gaz avec Siemens, Areva et...Alstom.

Le PDG du groupe nippon aurait rencontré à deux reprises le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, pour évoquer l'implication de MHI dans cette offre commune, mais sans en préciser le détail.

"Alstom est sceptique et choqué"

L'une des options à l'étude serait une offre de Mitsubishi Heavy sur les activités de turbines à vapeur et de distribution d'Alstom tandis que Siemens offrirait de racheter les activités de turbines à gaz. Le projet prévoirait que Siemens cède à Alstom ses activités ferroviaires, selon Bloomberg.

L'entourage d'Alstom a mis en garde contre un "démantèlement" du fleuron industriel français en cas d'offre commune de l'allemand Siemens et du japonais Mitsubishi Heavy Industries (MHI) sur son pôle énergie, convoité également par l'américain General Electric.

"Alstom est sceptique et choqué. (...) Ce serait un démantèlement", a-t-on indiqué dans l'entourage du groupe industriel français, qui a déjà marqué sa préférence pour l'offre à 12,35 milliards d'euros soumise par GE.

Y. D. avec agences