BFM Business

Glencore et Xstrata discutent fusion

Mines (Reuters)

Mines (Reuters) - -

Le groupe suisse minier Xstrata confirme ce matin avoir été approché par son compatriote Glencore. Si l’OPA se réalise, le nouvel ensemble serait valorisé 80 milliards de dollars.

Une fusion entre les deux géants dans le domaine des métaux et de l'énergie pourrait voir le jour. Le groupe suisse Glencore a approché son compatriote Xstrata en vue de le racheter. Il a jusqu'au 1e mars pour lancer son OPA.

Les deux compagnies collaborent déjà depuis plusieurs années. Pour l'anecdote, Xstrata a racheté il y a 10 ans les sites miniers de Glencore en Australie et en Afrique du Sud. Ceux- là même que Glencore cherche aujourd'hui à récupérer.

Un mariage envisagé de longue date

L'objectif de cette opération de croissance externe est de contrer les chinois qui n'ont cessé pendant la crise d'investir dans les mines à l'étranger. On le voit donc, les deux entreprises se connaissent bien. Glencore possède même plus du tiers du capital d'Xstrata.

Un rapprochement donnerait naissance à un leader fort de 80 milliards de dollars de capitalisation. Un colosse dans le secteur minier et du négoce afin de concurrencer les leaders actuels : BHP Billiton, Vale et Rio Tinto.

Cela fait plusieurs années que ce mariage est envisagé, cette fois l'affaire serait presque bouclée. Ce serait du jamais vu depuis l'acquisition d'Alcan par Rio Tinto en 2007. Certains investisseurs y voient enfin la raison de l'introduction en bourse de Glencore à Londres en mai dernier.

Hélène Cornet