BFM Business

Gaz: l’Europe va réduire sa dépendance à la Russie

Trois gazoducs s'étendront sur 3.500 kilomètres de l'Azerbaïdjan à l'Italie.

Trois gazoducs s'étendront sur 3.500 kilomètres de l'Azerbaïdjan à l'Italie. - -

Le consortium qui exploite le champ gazier de Shah Deniz en Azerbaïdjan a annoncé le financement du projet de développement, ce mardi 17 décembre. Trois nouveaux gazoducs vont assurer l'approvisionnement européen à partir de 2019.

A l’avenir, l'approvisionnement de gaz européen dépendra moins de la Russie. BP a annoncé, ce mardi 17 décembre, avoir bouclé le financement pour le développement du gisement de Shah Deniz en Azerbaïdjan. Avec ce champ gazier, c’est tout l’approvisionnement européen qui sera revu.

"L’accord changera la carte énergétique de l’Europe", s’est félicité le président azerbaïdjanais. Le développement permettra d’ouvrir une nouvelle route du gaz, au sud de l’Europe. Ce corridor gazier permettra d'assurer 20% des besoins de l'Europe a estimé le commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger.

Trois gazoducs sont prévus pour relier l’Azerbaïdjan à l’Italie, où ils pourront ensuite être connectés au réseau d’Europe occidentale. Long de 3.500 kilomètres, ces tuyaux traverseront sept pays.

> Carte des nouveaux gazoducs prévus (source BP)

Dès 2018, 16 milliards de mètres cubes de gaz par an devraient ainsi être livrés à la Turquie. L’approvisionnement européen entrera en service un an plus tard, en 2019.

30.000 emplois dans sept pays

Le projet est pharaonique. Il va mobiliser 11 compagnies énergétiques, sept gouvernements et une dizaine d’acteurs du secteur gazier. L’investissement global représente plus de 25 milliards de dollars, soit 18 milliards d’euros.

Le consortium qui exploite le champ de Shah Deniz comprend le britannique BP, le norvégien Statoil, le russe Lukoil, le français Total et l’azerbaïdjanais Socar. Ce consortium avait préféré cette solution comprenant trois gazoducs au projet Nabucco-Ouest, en juin dernier.

Selon BP, cela devrait générer 30.000 nouveaux emplois au sein des pays traversés durant les cinq prochaines années. En Grèce seule, où doit passer le gazoduc transadriatique TAP, 2.000 emplois seraient créés dans le secteur.

Le titre de l'encadré ici

|||Le champ gazier de Shah Deniz est situé à 70 km au large des côtes de l’Azerbaïdjan, dans la mer Caspienne. Le gisement fait 140 km², soit la superficie de Manhattan. Il s'agit d'un défi technologique: au lieu de plusieurs installations en surface pour gérer les puits sous-marins, ces derniers seront directement reliés entre eux via un unique système de production sous-marine.

Audrey Dufour avec AFP