BFM Business

Gaz: encore une nouvelle formule de calcul des prix

-

- - -

Afin de limiter les hausses pour les consommateurs, le gouvernement a saisi la Commission de régulation de l’énergie pour modifier la formule de fixation des prix en fonction des cours sur le marché au jour le jour.

Depuis la mise en place de la réforme des tarifs réglementés du gaz, en janvier dernier, le prix de ce dernier est révisé chaque mois, et la formule de calcul une fois par an, au 1er juillet.

Dans ce contexte, le gouvernement a saisi la Commission de régulation de l’énergie (CRE) concernant un projet d’arrêté visant à faire peser davantage le prix d’approvisionnement sur les marché spot, où le gaz s’achète au jour le jour, plutôt que sur les marchés à terme.

Cette part serait portée de 36% actuellement à 46 %. Ce choix stratégique dans les approvisionnements a plutôt bénéficié aux 9 millions de clients, vu l’orientation à la baisse de ce marché depuis plusieurs années. Ce qui permet de compenser la hausse des frais d’infrastructures supportés par GDF Suez. Selon un audit de la CRE, le coût du transport a augmenté de 13,4%, et celui de la distribution de 4,07% en 2012.

La CRE met en garde à propos des approvisionnements

Mais cette nouvelle formule n’est pas sans inconvénient. Philippe Ladoucette, le président de la CRE, auditionné par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée le 19 juin, a souligné qu’une indexation fortement basée sur les prix du marché spot expose l’Hexagone à d’éventuels soucis d’approvisionnement.

La CRE doit en tout cas remettre prochainement son avis, qui de toutes façons n’est que consultatif. Mais le choix du gouvernement devrait permettre aux consommateurs de bénéficier d’un prix du gaz stable au 1er juillet.

>> A LIRE AUSSI - Gaz: l'Autorité de la concurrence souhaite la disparition des tarifs réglementés

Coralie Cathelinais