BFM Business

Gaz de schiste: un forage de Seine-et-Marne interdit par la justice

Les anti-gaz de schiste ont obtenu une première victoire en justice face à Hess Oil (Photo: le site d'exploration de l'Américain en Seine et Marne)

Les anti-gaz de schiste ont obtenu une première victoire en justice face à Hess Oil (Photo: le site d'exploration de l'Américain en Seine et Marne) - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

En région parisienne, la justice a retiré à un groupe pétrolier l'autorisation pour un forage d'exploration situé en Seine-et-Marne, ce 12 mars. Une procédure initiée par les écologistes qui soupçonnent le groupe Hess Oil de viser d'éventuelles réserves de pétrole de schiste.

C'est une première en France. Le tribunal administratif de Melun a interdit mercredi un forage d'exploration pétrolière du groupe Hess Oil à Nonville (Seine-et-Marne), ont indiqué des sources concordantes à l'AFP. La justice avait été saisie par des militant anti-gaz de schiste. qui soupçonnent Hess Oil de viser d'éventuelles réserves de pétrole de schiste.

La décision interdit au pétrolier américain de forer davantage dans la commune de Nonville. Il est d'une certaine façon victime de la défiance croissante dont fait l'objet la profession sur certains types de forages.

Un précédent

Les opérations les plus surveillées, avec beaucoup de méfiance, sont celles réalisées à un certain niveau de profondeur. Au niveau de ce que l'on appelle "la roche-mère", où il est possible d'identifier l'éventuelle présence de pétrole de schiste.

Hess Oil a toujours juré n'avoir jamais eu recours à la fracturation hydraulique, et se contenter de forer le sous-sol à la recherche d'hydrocarbures non exploités.

Mais la suspicion demeure. D'autant que la loi de 2011 qui interdit le recours à la fracturation n'en donne pas une définition très précise. Un flou dont pourrait, selon leurs opposants, profiter les pétroliers pour parvenir à leurs fins.

Cette décision de justice pourrait en tout cas créer un précédent, et donner des idées à d'autres collectivités...

M. K. et Guillaume Paul