BFM Business

EDF: accélérer l'électrification en Afrique

EDF est déjà présent en Afrique notamment en Afrique du Sud: il va développer l'électrification rurale grâce à un accord conclu avec l'IFC, membre de la Banque Mondiale

EDF est déjà présent en Afrique notamment en Afrique du Sud: il va développer l'électrification rurale grâce à un accord conclu avec l'IFC, membre de la Banque Mondiale - -

On estime à près de 1,3 milliard le nombre de personnes vivant sans électricité dans le monde, principalement en Afrique. C'est pourquoi IFC, membre du Groupe Banque Mondiale, et EDF viennent de signer un protocole d’accord pour développer des solutions d’électrification hors réseau.

Hybride solaire-diesel ou encore centrales biomasse. Les solutions "offgrid" comme on les appelle dans le langage des experts sont multiples pour électrifier un continent comme l'Afrique.

Dans le cadre du protocole d'accord qui vient d'être conclu entre EDF et IFC, un projet pilote est donc en cours de développement au Bénin. De quoi fournir de l'électricité à près de 25.000 personnes. L'objectif est de le décliner par la suite dans d’autres zones du Bénin, ainsi que d’autres pays tels que le Mozambique, la Tanzanie, ou le Myanmar.

Selon les estimations, c'est seulement 30 % de la population africaine qui a accès à l'électricité. Comme l'explique Jean-Claude Houssou chef de la mission accès à l'énergie chez EDF le groupe "n'a pas de dogme par rapport à l'accès à l'énergie, il s'adapte en fonction de la réalité locale."

EDF est lui-même très présent depuis une vingtaine d'années en Afrique. C'est ainsi qu'il fournit des kits solaires en Afrique du Sud. Il a notamment élaboré avec l'ADEME la Société des services décentralisés, une société de droit local gérée localement.

EDF intervient comme une "aide au démarrage" en apportant des capitaux et les compétences nécessaires à la création et au fonctionnement de ces sociétés. A terme le partenaire doit pouvoir prendre en charge le business modèle pour pouvoir le déployer lui-même. C'est au Mali que tout a commencé.

Un million de personnes d'ici 5 ans

Grâce au protocole avec l’IFC, EDF franchit une étape supplémentaire. L'International Finance Corporation est déjà très actif à travers son initiative "Lighting Africa", éclairage hors réseau pour près de 7 millions de personnes. Il investit dans l'électrification rurale au Sénégal ou encore de manière indirecte dans le monde avec 2 milliards de dollars mobilisés en Afrique subsaharienne au cours des trois dernières années.

Edouard Dahomé, Directeur Afrique et Accès à l’Énergie d'EDF estime que "l'accès à l'énergie des populations rurales, souvent les plus défavorisées, permet de réduire la pauvreté en développant les activités génératrices de revenus, mais aussi l'éducation, la santé, l'accès à l'eau etc...C'est pourquoi le groupe s'adapte à la réalité économique du pays. Ces premières offres pour 5 lampes, une prise radio et un raccordement avoisinent les 5 euros par mois.

Pour les experts ce sont près de 4 millions d’emplois directs qui pourraient être créés grâce à des solutions d’énergies renouvelables décentralisées et si l’on atteint les objectifs fixés par l’ONU visant à assurer un accès à l’énergie durable pour tous d’ici 2030. EDF alimente déjà 500.000 personnes à travers l'Afrique et a pour ambition d’alimenter de multiplier ce chiffre dans les 5 années à venir.

Nathalie Croisé de BFM Business