BFM Business

Cette technologie qui vise à rendre moins chère l'énergie éolienne

Le projet SmartEole qui vient d'être lancé vise à optimiser le fonctionnement des éoliennes afin d'améliorer la production

Le projet SmartEole qui vient d'être lancé vise à optimiser le fonctionnement des éoliennes afin d'améliorer la production - SER

Réduire le coût de l'énergie produite est un enjeu majeur pour les énergies renouvelables et en particulier pour l'éolien. Des industriels et des chercheurs se sont alliés pour rendre cette énergie plus compétitive.

Il s'agit purement et simplement de développer des techniques de contrôle permettant d’améliorer les conditions de fonctionnement des éoliennes. Des systèmes de capteurs vont être intégrés à ces géantes afin de pouvoir détecter avec précision la vitesse, la direction et l’intensité du vent en amont de l’éolienne. Ces données vont permettre à l'opérateur de piloter l’orientation de la nacelle et des pales dans la direction optimale. Ainsi, les contraintes mécaniques sur sa structure diminuent, et les coûts de maintenance se réduisent.

Ce projet SmartEole va s'étendre sur 3 ans est demi. Il est piloté par PRISME, le laboratoire de l’Université d’Orléans, en collaboration avec trois partenaires de recherche, IFP Energies nouvelles (IFPEN), le Laboratoire de mécanique de Lille et le Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes, ainsi que deux industriels, Maia Eolis et Avent Lidar Technology. 

4% de la consommation nationale

Des mesures de terrain seront effectuées sur une ferme éolienne et des mesures en soufflerie dans les installations de LML et PRISME, avec des tests des stratégies de contrôle développées par le LAAS et PRISME. Dans ce champ, de nouvelles stratégies de production seront proposées en adéquation avec les conditions de vent. Chaque éolienne sera pilotée en temps réel.

Ce projet SmartEole est lancé dans le cadre de l’appel à projet ANR, pour "Efficacité énergétique des procédés et des systèmes". En France, c'est la deuxième énergie renouvelable après l'hydro-électricité. Plus de 6 millions de foyers sont alimentés par l’électricité éolienne, selon les derniers chiffres fournis par le SER. Ce qui représente 4% de la consommation électrique moyenne nationale.

L'éolien couvre, par exemple, 25% de la consommation électrique en Champagne-Ardenne et 16% en Picardie. Plus d’un milliard d’euros ont été investis par an depuis 10 ans.10.000 emplois ont été créés et près d’un millier d’entreprises sont impliquées dans cette filière.

Nathalie Croisé