BFM Business

Assystem se renforce dans le nucléaire en misant sur Areva NP

Assystem a décidé de participer au tour de table d'Areva NP. (image d'illustration)

Assystem a décidé de participer au tour de table d'Areva NP. (image d'illustration) - Philippe Desmazes - AFP

Le groupe de conseil en ingénierie Assystem a engagé une vaste transformation passant par un renforcement de ses activités nucléaires via une participation dans Areva NP et la cession du contrôle de sa division de recherche et développement externalisée GPS.

Assystem, qui se présente comme la première société d'ingénierie nucléaire indépendante en Europe, "a pour objectif d'accélérer le développement de sa division Energy et Infrastructure (EI) dans un contexte de croissance rapide des besoins en ingénierie nucléaire dans le monde" selon un communiqué de l'entreprise. Dans cette optique, le groupe a proposé de participer au tour de table d'Areva NP, l'activité réacteurs du groupe nucléaire français en difficulté Areva, en voie d'être reprise par EDF.

Valorisée à 2,5 milliards d'euros, Areva NP regroupera en particulier la conception et fourniture d'équipements de réacteurs nucléaires. Assystem ambitionne d'acquérir 5% du capital pour 125 millions d'euros.

Renforcer les liens avec les acteurs du nucléaire 

"Cet engagement s'inscrit dans le cadre d'un accord plus large avec EDF, visant à consolider leur partenariat au service notamment des activités de maintien en condition opérationnelle du parc de réacteurs nucléaires civils en France et en Grande-Bretagne", note le groupe d'ingénierie.

Assystem, dont le coeur de métier consiste à accompagner ses clients dans le développement de leurs produits et dans la maîtrise de leurs investissements industriels, s'ouvre ainsi "de nouvelles opportunités pour sa participation aux projets de constructions neuves de la filière nucléaire française". Son engagement dans Areva NP "devrait également contribuer à renforcer les liens d'Assystem avec les partenaires historiques de la filière française (japonais et chinois)".

La cession de GPS devrait rapporter 400 millions d'euros 

Pour financer cette acquisition, Assystem, qui emploie au total 12.500 personnes, peut compter sur le produit de la vente de 60% de sa division de recherche externalisée GPS à la société d'investissement Ardian.

Cette entité spécialisée dans l'ingénierie produits et les services post-développement pour le compte de clients industriels opérant dans les secteurs de l'aérospatial, de l'automobile, du transport et de l'industrie, a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 578 millions d'euros, ce qui représente environ 60% du chiffre d'affaires de l'entreprise.

L'accord noué avec Ardian est destiné à "permettre à GPS de rester un des principaux acteurs de la consolidation en cours du marché de la recherche et développement externalisée" en profitant de l'expertise et des ressources de la société d'investissement en termes d'identification, de financement et d'intégration d'acquisitions, assure Assystem.

"GPS veut répondre aux attentes de ses clients industriels, qui souhaitent aujourd'hui privilégier des fournisseurs moins nombreux et disposant d'une offre globale et mondiale", note le groupe qui souhaite étendre la base géographique et sectorielle de cette entité.

Le titre d'Assystem perd 8% à la Bourse de Paris

Le titre d'Assystem perdait plus de 8% jeudi matin à la Bourse de Paris après que le groupe de conseil en ingénierie a annoncé simultanément la cession de sa division GPS et une prise de participation dans Areva NP.

À 10h19, l'action Assystem lâchait 8,45% à 34,22 euros dans un marché quasiment stable (-0,09%).

A.M. avec AFP