BFM Business

Areva-Creusot: EDF a mis à l’arrêt un réacteur de Fessenheim 

-

- - -

L’électricien français a procédé le 13 juin à l’arrêt du réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Fessenheim, conséquence de la découverte d’anomalies au sein de l’usine Areva du Creusot.

L’Autorité de sûreté nucléaire indique qu'à la suite de la découverte d'anomalies à l'usine Areva du Creusot, EDF s’apprête à "réaliser des investigations complémentaires" sur l’un des réacteurs de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin), doyenne des centrales françaises.

Dans un communiqué, le gendarme du nucléaire souligne qu'EDF "a terminé la caractérisation de 79 des 80 irrégularités identifiées" et précise que "l'irrégularité en cours de caractérisation concerne un générateur de vapeur du réacteur numéro 2 de Fessenheim." 

De son côté, l'électricien français se veut rassurant. L'entreprise précise que l’arrêt de ce réacteur "s’inscrit dans le cadre d’une opération programmée" de maintenance, "simplement anticipée de quelques jours", comme cela "arrive régulièrement sur le parc". EDF estime que ces irrégularités "n’ont pas de conséquence sur le sûreté des réacteurs" concernés. 

L’ASN ajoute également qu’Areva l’a informée que des irrégularités "ont été identifiées sur des composants fabriqués pour le réacteur EPR en construction à Flamanville (Manche)". À ce stade, le gendarme du nucléaire ne dispose cependant pas d’éléments sur leur nature et leur conséquence.