BFM Business

Anne Lauvergeon: la fermeture de Fessenheim est "une décision politique"

Pour Anne Lauvergeon, l'ex-présidente d'Areva, la fermeture de Fessenheim est une erreur.

Pour Anne Lauvergeon, l'ex-présidente d'Areva, la fermeture de Fessenheim est une erreur. - -

L'ancienne présidente d'Areva était l'invitée de BFM Business, ce jeudi 13 décembre. Elle a en particulier évoqué le démantèlement de la centrale de Fessenheim, et surtout son coût.

Anne Lauvergeon n'est pas réputée pour avoir sa langue dans sa poche. Ce jeudi 13 décembre, elle en a encore fait la démonstration, dans l'émission Good morning business de BFM Business.

Interrogée sur la prochaine fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, l'ex-présidente d'Areva n'a pas fait de détour: "C’est une décision politique, et assumée comme telle. Fessenheim, c’est 3% de la production nucléaire française. Certains diront que c’est beaucoup, d’autres que ce n’est pas beaucoup. Mais cela a un aspect symbolique très fort. Si vous voulez mon avis personnel, je n’aurais pas prôné sa fermeture."

Plus on attend, plus le prix du démantèlement baisse

Autre sujet délicat: le coût du démantèlement. Là encore, Anne Lauvergeon a mis les choses au clair: "EDF a mis des provisions au fur et à mesure du fonctionnement de Fessenheim dans ses comptes, pour pouvoir avoir l’argent nécessaire. Ce que l’on a pas vu collectivement, et il va falloir en débattre, c’est qu’avec le jeu des taux d’actualisation, ce n’est pas du tout indifférent de fermer une centrale au cours de sa 25ème année ou de sa quarantième année. Et forcément, ça n’a pas le même prix. Ni pour EDF, ni pour la collectivité. C’est aussi un élément intéressant qui va venir dans le débat."

Pour que cela coûte moins cher, mieux vaudrait donc retarder l'échéance au maximum. L'explication est on ne peut plus simple: "les provisions qui ont été faites, plus vous les gardez longtemps, plus vous faites de l’argent." De quoi mettre à l'aise le tout nouveau délégué interministériel chargé du démantèlement de la plus vieille centrale française.

BFM Business