BFM Business

Alstom signe un contrat pour fournir ses éoliennes géantes aux Etats-Unis

L'Haliade 150 d'Alstom est testée depuis 2012 au large des côtes Ouest françaises.

L'Haliade 150 d'Alstom est testée depuis 2012 au large des côtes Ouest françaises. - -

En présence d'Arnaud Montebourg, le groupe industriel français a signé, ce 12 février, le premier contrat d'export pour ses éoliennes géantes en mer. Elles seront fabriquées en France et équiperont le parc offshore de Block Island.

Alstom va exporter ses éoliennes géantes en mer. Ce 12 février, à Washington, le groupe français a signé son premier contrat pour fournir 5 de ses "Haliade 150" qui vont rejoindre le parc offshore de Block Island, au large des côtes de l'Etat de Rhode Island (est des Etats-Unis). Alstom assurera également la maintenance du parc de Block Island pendant 15 ans.

Un événement que le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, présent sur place dans le cadre de la visite d'Etat de François Hollande, n'a pas manqué de relayer sur son compte twitter.

En effet, les éoliennes seront fabriquées dans les deux usines Alstom de Saint-Nazaire dont la construction doit se terminer fin 2014, ainsi que dans celle de Cherbourg, pour laquelle une demande de permis de construire a été déposée.

Aujourd'hui à Washington, signature du 1er contrat export dans l'éolien de mer entre Alstom et DWW. pic.twitter.com/d9z0qFq84G
— Arnaud Montebourg (@montebourg) 11 Février 2014

Le montant du contrat, signé avec la société américaine Deepwater Wind, n'a pas été communiqué. Le parc éolien de Block Island, d'une puissance installée de 30 mégawatts, devrait entrer en service en 2016.

"Les cinq éoliennes produiront environ 125.000 MWh d'électricité par an au total, permettant d'alimenter l'équivalent de plus de 17.000 foyers", a précisé Alstom.

Selon le groupe, "cette ferme pilote permettra de poursuivre le développement technologique nécessaire avant le lancement de la production en série".

"Le contrat signé auprès de Deepwater Wind est une étape importante pour l'activité éolienne d'Alstom car il permet, d'une part, de poursuivre le développement technologique de l'Haliade 150 et, d'autre part, d'ouvrir des perspectives à l'international pour notre base industrielle française en cours d'établissement, en complément d'un marché domestique fort", a précisé dans un communiqué, Jérôme Pécresse, président d'Alstom Renewable Power.

L'Haliade 150, déjà testée en 2012 à terre dans l'ouest de la France, a également été installée l'an dernier au large des côtes d'Ostende (Belgique) sur le site de Belwind.

C.C avec AFP