BFM Business

Alstom: Siemens offrirait moins de 7 milliards d'euros de cash

Siemens n'offrirait pas plus de 7 milliards d'euros en cash pour la branche énergie d'Alstom.

Siemens n'offrirait pas plus de 7 milliards d'euros en cash pour la branche énergie d'Alstom. - -

Selon les informations de Reuters, ce lundi 26 mai, l'offre de Siemens sur Alstom concernerait la branche énergie du fleuron français, à l'exception notamment du nucléaire, et ne dépasserait pas les 7 milliards en cash.

L'offre de Siemens semble de plus en plus précise. Selon les informations dévoilées par Reuters, ce 26 mai, l'Allemand s'intéresserait aux seules activités énergie d'Alstom, en délaissant la partie transport.

L'agence, qui cite "plusieurs sources proches du dossier", indique en outre qu'au sein de ce pôle, l'Allemand délaisserait également les activités nucléaires, éoliennes, et réseau (grid).

Le groupe américain General Electric a pour sa part présenté en avril un projet d'acquisition des activités d'Alstom dans l'énergie pour 12,35 milliards d'euros. Mais cette offre n'a pas les faveurs de l'exécutif français.

Une part de cash inférieure à celle proposée par GE

La part en numéraire qu'offrirait l'Allemand devrait être inférieure à 7 milliards d'euros. Soit une valorisation des activités énergie d'Alstom légèrement supérieure à celle retenue par l'Américain. Mais la part en cash, elle dépasserait à peine la moitié du montant en numéraire proposé par GE.

Ce choix prendrait en compte le fait que Siemens céderait la totalité de ses activités ferroviaires à Alstom, ce qui permettrait au gouvernement français de se féliciter de la création d'un "champion européen" du rail.

GE a annoncé jeudi qu'il accordait un délai de trois semaines supplémentaires au groupe français pour examiner son offre.

N.G. avec Reuters