BFM Business

Alstom installe la plus grande éolienne maritime du monde

L'Haliade 150 d'Alstom a été déployée au large des côtes d'Ostende en Belgique.

L'Haliade 150 d'Alstom a été déployée au large des côtes d'Ostende en Belgique. - -

Le groupe français a mis en route la plus grande éolienne en mer du monde, mercredi 20 novembre. Celle-ci doit équiper les futurs champs offshore en France, pour lesquels Alstom et EDF ont remporté l'appel d'offres.

"Dans chaque pale, on peut mettre un Airbus A380". Voilà comment Jérôme Pécresse, président du secteur 'Energies renouvelables' chez Alstom, a décrit l'Haliade 150 au micro de BFM Business, ce jeudi 21 novembre. De quoi donner une idée du gigantisme de cette éolienne, dont le diamètre de 150 mètres flirte avec celui du London Eye, la grande roue de Londres.

Avec 170 mètres de haut, soit l'équivalent d'un immeuble de 25 étages, l'éolienne se présente comme la plus grande au monde, selon Alstom. Depuis mercredi 20 novembre, ses pales blanches tournent au large des côtes d’Ostende, en Belgique, pour produire du courant.

L’éolienne maritime a une capacité de 6 mégawatts, ce qui en fait la plus puissante du marché actuel. "Son rendement est de 15% supérieur à celui des éoliennes offshores existantes, lui permettant d’alimenter en électricité l’équivalent d’environ 5.000 foyers", a indiqué Alstom.

Un test avant le déploiement en France?

L’Haliade 150 avait déjà été testée à terre, en Loire-Atlantique. Le modèle doit, à terme, équiper les champs éoliens offshores de Courseulles-sur-Mer, dans le Calvados, de Fécamp, en Seine-Maritime, et de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique. C’est en effet le consortium EDF-Alstom qui avait été retenu pour l’appel d’offres sur ces champs qui comportent 240 éoliennes au total.

La conception du modèle a ainsi fait office de test pour Alstom, qui a prévu l’ouverture de quatre usines en France, deux à Saint-Nazaire et deux autres à Cherbourg. Ces usines seront chargées de la construction des éoliennes maritimes.

Le gouvernement français a lancé un second appel d’offres pour l’éolien en mer, sur les zones de Tréport en Haute-Normandie,des îles d’Yeu et de Noirmoutier. La date limite de dépôt des dossiers est fixée au 29 novembre, et les vainqueurs seront connus début 2014.

A.D. et BFMBusiness