BFM Business

30 villes européennes s'engagent contre le réchauffement climatique

La France appelle les grandes villes européennes à se "mobiliser"

La France appelle les grandes villes européennes à se "mobiliser" - Patrick Stollarz - AFP

Paris a lancé jeudi avec une trentaine de villes françaises et européennes une initiative commune sur le climat, avec l'ambition de mettre en avant le rôle "central" des métropoles dans la lutte contre le réchauffement climatique, avant la 21ème Conférence du Climat.

L'Europe affiche des objectifs ambitieux en matière de lutte contre le changement climatique. "Nous, maires des capitales et grandes villes européennes, nous engageons à réduire d'au moins 40% nos gaz à effet de serre d'ici 2030", lit-on dans la déclaration que devaient adopter les maires et représentants des villes réunis à Paris ce jeudi. Un objectif en ligne avec celui fixé par l'Union européenne. 

Les maires de Rome, Athènes, Bruxelles, Bucarest, Genève, Lisbonne, Madrid, Sofia, Stockholm, Varsovie, Vienne, Lyon et Bordeaux étaient notamment présents à l'Hôtel de Ville, invités par Anne Hidalgo. 

"Pour se convaincre que le défi climatique est bien un défi local, il suffit de rappeler que d'ici à 2050, les villes accueilleront les 2/3 de l'humanité et émettront 70% des rejets de gaz carbonique", a-t-elle souligné. 

"Acheter de manière groupée"

Le président français, François Hollande, a demandé jeudi aux grandes villes européennes de se "mobiliser" pour la réussite de la conférence climat, prévue à Paris en décembre prochain.

Pour mettre en oeuvre cet engagement, elles devront coordonner leurs investissements publics, et "acheter de manière groupée ou investir ensemble dans des biens publics et des services verts". 

Ces commandes publiques groupées porteront sur des bennes électriques, des véhicules municipaux électriques et hybrides, l'achat d'électricité verte, a précisé l'entourage de la maire de Paris.

"La Ville a travaillé avec la Commission européenne pour rendre possible le groupement de commandes de villes européennes, sur le même principe que ce qui existait déjà pour les zones transfrontalières", a expliqué cette source.

"Ensemble, les métropoles européennes représentent des marchés considérables de commande publique, de l'ordre de 10 milliards d'euros par an, auxquels s'ajoutent les effets d'entraînement sur le secteur privé", soulignent les maires dans une tribune publiée jeudi dans une dizaine de titres européens, dont lemonde.fr.

Tous à bord d’un véhicule électrique

"Ensemble nous pouvons faire levier pour inciter les industriels à développer des filières propres à l'image de ce que nous avons fait, ici à Paris avec Autolib'" a affirmé Anne Hidalgo. Les invités de la mairie de Paris étaient en effet arrivés jeudi matin à l'Hôtel de Ville à bord des véhicules électriques du groupe Bolloré.

Plus de 6.000 villes européennes se sont d'ores et déjà engagées à travers la Convention des Maires à réduire d'au moins 20% leurs émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020, rappelle la déclaration.

K.F avec AFP