BFM Business

Vivendi pourrait céder Activision

Les actifs jugés non stratégiques, comme Activision, devraient être cédés par Vivendi (Photo DR)

Les actifs jugés non stratégiques, comme Activision, devraient être cédés par Vivendi (Photo DR) - -

Jean-René Fourtou, le président du Conseil de surveillance de Vivendi, a laissé entendre jeudi 13 juillet sur Bloomberg que son groupe pourrait céder les parts qu’il détient dans le capital de  l’éditeur de jeux vidéo américain.

"Vendre Activision, c’est une possibilité ; nous sommes toujours à la recherche d’opportunités pour toutes nos activités", les propos de Jean-René Fourtou, président du Conseil de surveillance de Vivendi, confirment les rumeurs qui circulaient depuis plusieurs semaines. Vivendi envisage de céder les parts que le groupe détient dans le capital d’Activision. Des parts qui représentent 61% du capital de l’éditeur de jeux vidéo américain.

La vente pourrait rapporter 10 milliards de dollars

Activision Blizzard, c'est la pépite de Vivendi dans les jeux vidéo. L’éditeur possède des franchises à succès comme Call of Duty ou encore Diablo et représente un chiffre d'affaires de près de cinq milliards de dollars. Si la vente se confirme, cela pourrait rapporter à Vivendi jusqu'à 10 milliards de dollars, selon certains analystes.

Une réorganisation totale de l’activité de Vivendi

Depuis l'éviction de Jean-Bernard Levy de la présidence du directoire, Jean-René Fourtou a donc clairement imposé une ligne dure : il faut une réorganisation totale du périmètre d'activité de Vivendi.

Jean-René Fourtou doit revaloriser l'ensemble des actifs du groupe. Pour y parvenir, l'idée serait de scinder Vivendi en deux pôles. Le pôle télécoms d'un côté, avec SFR, et le pôle média de l'autre, avec Canal +, par exemple. Les actifs jugés non stratégiques, comme Activision Blizzard, devraient être cédés. Le Chinois Tencent Holdings et les Américains Time Warner et Microsoft seraient intéressés...

Alexis Pluyette et BFMbusiness.com