BFM Business

Vae Solis, l'agence de com qui conseille le cardinal Barbarin

Le cardinal Barbarin a improvisé une conférence de presse le 15 mars

Le cardinal Barbarin a improvisé une conférence de presse le 15 mars - BFM TV

"L'archevêque de Lyon a fait appel à une agence spécialisée dans la communication de crise qui prodigue des conseils à EDF, Sanofi, Google, Huawei ou Vinci."

Pour éteindre le feu au diocèse de Lyon, le cardinal Barbarin a fait appel à une agence de communication, Vae Solis Corporate. Cette agence était connue des écclésiastiques pour s'être occupé du prêtre Georges Vandenbeusch enlevé par Boko Haram, relève Arrêt sur images

Vae Solis a été créé en 2002 par Arnaud Dupui-Castérès, qui fut précédemment chef adjoint du cabinet de Jean-Pierre Raffarin au ministère des PME. Selon sa biographie officielle, il a "conduit une mission de deux ans à Matignon entre 2002 et 2004" auprès de François Fillon, mais il ne figure pas dans la liste officielle des membres du cabinet.

Un cabinet discret

Vae Solis, qui signifie en latin "malheur à celui qui va seul", a été créé en 2002 sous le nom de Leo Corporate -c'était à l'époque une filiale commune entre l'agence Leo Burnett (filiale de Publicis, 75%) et Arnaud Dupui-Castérès (25%). Ce dernier indique avoir racheté les parts de Publicis en 2006.

Arnaud Dupui-Castérès a ensuite accordé une petite part du capital à trois directeurs associés: Laurent Porta (1%), Corinne Dubos (1%) et Antoine Boulay (2%). Toutefois, ce dernier a revendu ses parts en mai 2012 lorsqu'il a été nommé au cabinet du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll (il est aujourd'hui directeur des relations institutionnelles et médias de la BPI).

Société discrète, Vae Solis n'a déposé ses comptes au greffe qu'une seule fois en dix ans. Comptes qui montrent que l'agence dégage une marge opérationnelle de 16% à 20% (cf. ci-dessous).

Com de crise

Vae Solis est spécialisée dans la communication de crise. La liste officielle des clients figurant sur le site comprend EDF, Sanofi, Google, General Motors, Huawei, Vinci...

Mais la liste omet pudiquement Biotrial, la société impliquée dans la mort d'un patient lors d'un essai clinique à Rennes. Autre omission: la Lyonnaise des Eaux, qui avait embauché Vae Solis dans son combat médiatique contre un élu de l'Essone qui avait créé une régie publique de l'eau. Selon un document publié par Marianne, Vae Solis avait proposé à la Lyonnaise des Eaux de "limiter et réduire, en la discréditant sur le fond, la communication" de cet élu...

Les résultats de Vae Solis

Chiffre d'affaires 2010: 3,9 millions d'euros 2011: 4,15 millions d'euros

Résultat net
2010: +510.636 euros
2011: +375.693 euros 

Dividendes 
2008: 280.000 euros
2009: 320.000 euros
2010: 300.000 euros
2011: 150.000 euros

Source: comptes sociaux

Jamal Henni