BFM Business

Vacances annulées: peut-on se faire rembourser?

Certains ne profiterons pas de leurs vacances cet été.

Certains ne profiterons pas de leurs vacances cet été. - Robin van Lonkhuijsen - AFP

Certaines circonstances obligent les vacanciers à annuler leurs vacances. Pour autant, peuvent-ils se faire rembourser? Les choses ne sont pas toujours simples.

Soleil, chaleur, … tous les éléments sont actuellement réunis pour passer de bonnes vacances. Pour autant, il peut arriver que certains décident de les annuler. Les évènements dramatiques en Tunisie, par exemple, inquiètent particulièrement. Le pays est, en effet, la destination privilégiée pour beaucoup de touristes. Néanmoins certains préfèrent ne pas s'y rendre cet été. Mais s'ils ont déjà réservé et payé leur voyage, peuvent-ils se faire rembourser?

Un internaute témoigne : "nous avions réservé pour le 20 août prochain un séjour de 10 jours à Djerba. Compte tenu des événements nous avons demandé d'annuler ou de nous replacer sur un autre club. La réponse du Club Med est que nos billets d'avion low-cost pris lors de la réservation ne sont pas remboursables, soit une perte de 1.900 euros....malgré le danger qui règne en Tunisie, ils n'en démordent pas..."

Si Club Med n'a pas voulu nous répondre, Maitre Valérie Augros, avocate en droit du tourisme, tente d'apporter une réponse face à ce type d'évènements "très problématiques" pour les professionnels du secteur.

Impossibilité ou non de fournir les prestations

Elle rappelle qu'"aujourd'hui, techniquement (et juridiquement) les prestations peuvent toujours être fournies sur place (les avions vont bien vers la Tunisie - il n'y a pas d'interdiction de vols par exemple, et les voyageurs peuvent aller à l'hôtel ou au club qui a été réservé). Pour le moment, le Quai d'Orsay invite seulement les personnes voyageant en Tunisie à être vigilantes! Les agences, qui doivent assurer la sécurité de leurs voyageurs, suivent donc pour le moment ces recommandations".

Donc concrètement, c'est seulement si les agences sont dans l'impossibilité de fournir les prestations (si par exemple l'hôtel a été détruit par des accidents climatiques) que les voyageurs pourront être remboursés ou que d'autres prestations pourraient être proposées. "Or à ce jour (et malgré les attentats récents) ce n'est pas le cas".

Certaines agences proposent aujourd'hui des reports ou des modifications de voyage, mais cela est seulement fait à titre commercial. Dans l'exemple en question, Club Med n'est donc absolument pas tenu de le faire.

L'une des seules solutions serait l'assurance annulation. Mais Maitre Augros met en garde: "l'assurance annulation souscrite avec le voyage pourra aider; mais dans le cas présent, il y a souvent des clauses d'exclusion en cas de guerre ou d'actes de terrorisme".

Diane Lacaze