BFM Business

Ubisoft: des reports de lancement à 400 millions de dollars

Ubisoft a du reporter le lancement de deux jeux car ils ne répondaient pas aux exigences de qualité de l'entreprise.

Ubisoft a du reporter le lancement de deux jeux car ils ne répondaient pas aux exigences de qualité de l'entreprise. - -

L'action Ubisoft a perdu 26% ce 16 octobre à la Bourse de Paris, après avoir annoncé la veille le report de deux jeux majeurs pour la firme.

C'est la bérézina sur l'action Ubisoft ce mercredi 16 octobre. Le titre de l'éditeur de jeu a perdu plus de 26% de sa valeur sur la journée à la Bourse de Paris. En cause, un abaissement de ses prévisions de résultats pour 2013, formulé la veille.

N'y voyez pas de problèmes structurels de demande, ou de conjoncture autour des jeux vidéo. Ce profit warning retentissant, est seulement dû à un problème exceptionnel, inhérent à l'entreprise elle-même: Ubisoft a dû reporter la sortie des jeux "WatchDog et "The Crew". Ils seront comptabilisés sur l'exercice suivant. Ce qui rend le groupe très serein pour ses perspectives en 2014.

Des acquisitions et des créations de postes

Mais si on regarde l'écart entre les objectifs initiaux et les nouvelles prévisions, on peut mesurer précisément ce qu'Ubisoft attendait de ces sorties. La projection de chiffre d'affaires général du groupe est abaissée autour du milliard d'euros ou moins, contre plus d'1,4 milliard à l'origine. C'est donc plus de 400 millions d'euros de revenues qui vont être, dans le meilleur des cas, reportés.

L'éditeur en aura bien besoin, lui qui a beaucoup dépensé ces derniers mois pour grandir. Notamment pour se renforcer dans le jeu vidéo pour supports mobiles, en rachetant plusieurs développeurs de jeux à succès, comme la franchise Hungry Shark. Le groupe a par ailleurs relancé son pôle de développement de jeux en ligne à Montréal en y créant 500 nouveaux postes.

Antoine Larigaudrie et BFM Business