BFM Business

Transformers 4 sort le grand jeu pour séduire le marché chinois

Une grande partie de l'action de Transformers 4 se déroule à Hong-Kong.

Une grande partie de l'action de Transformers 4 se déroule à Hong-Kong. - -

Le film, qui sera projeté dès la semaine prochaine en France, a déjà rapporté plus d'argent en Chine qu'aux Etats-Unis, lors de son lancement. Il faut dire que les producteurs ont tout fait pour convaincre le public et les autorités chinois.

Transformers 4 sera l'un des blockbusters de cet été. Avant sa sortie en France la semaine prochaine, le film fait déjà un carton à l'international, et surtout en Chine, où il pourrait dépasser le succès d'Avatar.

Fait rarissime, le démarrage du film y a rapporté encore plus d'argent qu'aux Etats-Unis. Logique quand on sait les efforts qui ont été réalisés pour plaire au public local.

Tout a ainsi été fait pour chouchouter les Chinois. Les producteurs d'Hollywood ont, en effet, bien compris que pour se faire une place sur le deuxième (et bientôt premier) marché cinématographique du monde, il faut s'adapter. Avec le dernier Transformers, la Paramount n'y est ainsi pas allée de main morte. Plusieurs acteurs du film sont des Chinois, castés via un grand jeu de télé-réalité diffusé dans le pays.

De précieuses autorisations de diffusion

Une bonne partie de l'action se déroule à Hong-Kong et même le placement produit se fait à la mode chinoise, avec, tout au long du film, un festival de marques de lait, d'eau ou de voitures inconnues en Occident.

Des cartes de crédit de la China Construction Bank au beau milieu du Texas ? Aberrant oui, mais pas de problème si cela peut plaire aux autorités chinoises, qui délivrent les précieuses autorisations de diffusion. Seule une trentaine de films étrangers sont ainsi autorisés chaque année.

Ce genre d'opération séduction est devenu un passage obligé de tout blockbuster. Dans le dernier Iron Man, des scènes supplémentaires avaient été tournées à Pékin et le grand méchant du film, un personnage historique de Marvel nommé "le Mandarin", s'était vu rebaptiser dans la version chinoise, histoire d'éviter de froisser les susceptibilités

Anthony Morel