BFM Business

Total, Ubisoft, Publicis... les vœux fous des entreprises pour 2014

Pour ses voeux 2014, Ubisoft a créé un mini jeu ultra-addictif sur le principe de "où est Charlie".

Pour ses voeux 2014, Ubisoft a créé un mini jeu ultra-addictif sur le principe de "où est Charlie". - -

En cette saison des fêtes, nombre d'entreprises publient leurs vœux 2014, sous la forme d'une minute de vidéo pleine de grelots ou de trois lignes sur leur site internet. D'autres essaient de sortir du lot, et y parviennent. Florilège.

Conformisme, ce pourrait être le maître mot des vœux des entreprises qui fleurissent sur les sites corporate en ce mois de décembre 2013. Vidéo d'une minute, musique de saison à grelots et violons, style policé et formules éculées, les messages de bonne année des groupes français se suivent et se ressemblent. Sauf quelques-uns, qui tentent de se démarquer, avec succès… ou sans. La sélection de BFM Business.

Total et le délire du service communication

En tombant sur VERY PRESS TRIP, les vœux de Total à la presse, on a d'abord cru à un "fail", une vidéo destinée à être diffusée en interne et qui aurait fuité par erreur.

Ce petit film d'animation de deux minutes s'ouvre sur un paysage spatial, où le vaisseau "Relations Médias parcourt l'univers en propageant la bonne parole". Les journalistes, de petites créatures violettes, avalent du communiqué de presse puisqu'ils ne peuvent résister à "un bon pique-nique". Le présentateur télé qui ne raconte pas ce qu'il est censé dire est "blacklisté". Bref, tout est "sous contrôle", explique la voix off.

"Jusqu'à ce que"... le vaisseau du service presse s'écrase sur une planète ténébreuse, pleine d'animaux inconnus comme l'oiseau bleu, logo de Twitter, ou une grosse larve violette à lunettes et casquette qui réclame "des infos pour son blog". Les naufragés du vaisseau "Relations Médias" sonnés, trouvent vraiment que "cela va trop vite" !

Ubisoft et le réveillon dingue des héros de jeux-vidéos

L'éditeur de jeux vidéo publie sur son site une carte de vœux interactive ludique, un "Ou est Charlie?" version Ubisoft (photo de Une).

L'image: un paysage "moitié New York enneigé, moitié jour de Carnaval, moitié Oktoberfest" (la fête de la bière en Allemagne,ndlr). Oui, ça fait trois moitiés, soit "146,78%", c'est normal, c'est "l'esprit gonflé d'Ubisoft".

Le pitch: les héros des Lapins Crétins, Assassin's Creed et autres Prince of Persia ont tellement bien fêté le réveillon qu'ils ont mis un "joyeux foutoir" dans ce décor. Vous avez une poignée de seconde pour y retrouver les objets et personnages emblématiques de l'univers Ubisoft. Bonne chance pour l'ananas.

L'éditeur de jeux est coutumier des vœux délirants. En 2010, il avait posté une vidéo (ci-dessous) de ses salariés déguisés, dansant tous en cadence en suivant la chorégraphie JUST DANCE, un des jeux-vidéos édités par Ubisoft, sur un tube de l'Américaine Katy Perry, Hot N Cold. Funky !

Publicis et ses vœux "plus on est de fous plus on rit"

Le leader mondial de la publicité digitale a l'habitude de faire la démonstration des compétences techniques de ses équipes avec le traditionnel exercice des vœux de Maurice Lévy. Mais il n'a probablement jamais été aussi loin.

Cette vidéo baptisée "The more, the merrier" (plus on est de fous, plus on rit), s'adapte au nombre de personnes qui la regarde. Le patron du groupe est, comme de coutume, attablé à son bureau. Il explique que la "famille s'agrandit", un clin d'œil à la fusion avec l'autre géant de la réclame, Omnicom, qui attend toujours le feu vert de diverses autorités de la concurrence.

Grâce à votre webcam, et à un algorithme qui analyse les données qu'elle lui transmet, le film évolue en fonction du nombre de spectateurs qui le regarde. Plus il y a de monde, plus le spectacle devient loufoque. Outre le côté délirant, la démonstration de force est réussie. La technologie utilisée pourrait révolutionner la manière de décompter l'audience de sites comme YouTube.

Orange et ses vœux pieux très connectés

L'opérateur historique tente lui aussi d'exposer son savoir-faire technique via ses vœux pour 2014. Son film interactif sur le thème de la "révolution digitale" ne peut être lancé qu'en connectant son smartphone à son ordinateur.

Vous pouvez ensuite expérimenter une série de cinq animations reprenant l'histoire de la campagne de pub "ten little finger" d'Orange (vidéo ci-dessous). Un doigt sert à catapulter une boulette de papier de votre smartphone vers votre PC, un autre sert à enclencher des interrupteurs apparus sur votre mobile pour allumer les lumières d'un paysage représenté sur votre ordinateur.

Reste que les "jeux" sont ultra-simplistes et que, faute d'informations sur la configuration d'affichage, certaines indications apparaissent à moitié hors de l'écran. Mais surtout, la tonalité du message, pleine de bons sentiments, manque peut-être du second degré et du grain de folie caractéristiques des vidéos virales sur la toile.

Chanel et Dior: un film pour deux

Eux ont réussi à se démarquer… en se copiant! Les deux marques de luxe concurrentes ont dévoilé des vœux 2014 en vidéo vraiment très ressemblantes.

Même univers blanc immaculé et doré scintillant, mêmes formes en papier qui se plient et se déplient… Les codes et symboles des deux marques qui ponctuent les petits films sont identiques: un monogramme, le D de Dior et les C entrecroisés pour Chanel, et des parfums emblématiques, les flacons J'Adore et Miss Dior pour la marque de LVMH, celui du numéro 5 pour la griffe de Karl Lagerfeld.

La standardisation menace-t-elle à ce point le luxe à la française, ou ces deux là ont juste manqué d'imagination?

Nina Godart