BFM Business

Singapour enregistre la plus forte concentration de millionnaires

Une fiscalité avantageuse, une croissance de 4%, un port classé au deuxième rang mondial, tels sont les atouts de Singapour.

Une fiscalité avantageuse, une croissance de 4%, un port classé au deuxième rang mondial, tels sont les atouts de Singapour. - -

La Cité-Etat continue d'attirer les plus grandes fortunes du monde. Une récente étude du cabinet Knight Franck indique que son PIB est l’un des plus élevés au monde, avec 45900 euros par habitant.

Singapour devient chaque année davantage la terre promise des millionnaires et des gestionnaires de fortune. Selon le rapport annuel de l’agence Knight Franck, sur les cinq millions d'habitants que compte Singapour, plus de 770000 sont millionnaires. Elle affiche un PIB par habitant de 49500 euros, ce qui la place devant des pays comme la Norvège et les Etats-Unis.

Pourtant, quand un voyageur débarque à l'aéroport, rien n'indique la bataille que se livrent les gestionnaires de fortune pour capter ce marché. Par exemple, il n’y a pas de publicité de banques sur les panneaux d'affichage lorsque vous allez prendre vos bagages.

Des établissements comme UBS, Credit Suisse, HSBC, rivalisent néanmoins d'astuces et d'investissements pour conquérir ce vivier de millionnaires. Les banquiers qualifient même Singapour d’eldorado !

Malgré tout, Singapour est touchée par le ralentissement économique

Les secrets de la Cité-Etat sont nombreux. Parmi eux, on trouve une fiscalité plutôt avantageuse, une croissance qui tourne entre 4 et 5%, un port stratégique puisqu’il se classe au deuxième rang mondial derrière Shanghai. Autre fait important, la population bénéficie d’un haut niveau de formation. Tous les petits Singapouriens parlent déjà l'anglais.

Mais Singapour ne fait pas exception, elle est, elle aussi, confrontée au ralentissement économique mondial. "La Suisse d'Asie", ainsi qu’on la surnomme, doit parfois se mettre à l’heure de l’austérité. Le Premier ministre a même accepté de baisser son salaire de 38%. Cela dit, pas d’inquiétude sur son niveau de vie, puisqu’il perçoit encore 1,3 million d'euros par an. Un salaire qui fait de lui le dirigeant le mieux payé du monde! Pour comparaison, il perçoit quatre fois plus que Barack Obama alors qu’il administre six fois moins d'habitants.

Jean-Baptiste Huet et BFMBusiness.com